2017, c'est plié : pour Geneviève de Fontenay, Philippe Saurel est "le futur président de la République"

Publié à 15h22, le 18 août 2015 , Modifié à 16h10, le 18 août 2015

2017, c'est plié : pour Geneviève de Fontenay, Philippe Saurel est "le futur président de la République"
Avec une affiche de campagne pareille, la présidentielle 2017 est jouée d'avance © Montage Le Lab via AFP

FIN DU GAME - Leur semblant de passion commune pour les couvre-chefs n'y est a priori pour rien. Non non, le courant est tout simplement merveilleusement passé - politiquement, s'entend. Pour elle, c'est même le coup de foudre. Ce mardi 18 août, Geneviève de Fontenay a trouvé sa nouvelle idole : Philippe Saurel.

Exclu du PS en 2014 pour dissidence, le maire divers-gauche de Montpellier, proche de Manuel Valls, ambitionne de prendre la tête de la nouvelle région Midi-Pyrénées - Languedoc-Roussilon. C'est à ce titre qu'il faisait, sur BFMTV mardi, sa première apparition dans une matinale nationale. Et l'ancienne patronne de Miss France l'a a-do-ré. Conquise, elle a même envoyé un communiqué à la presse locale pour déclarer sa flamme à Philippe Saurel.

Le site d'info Côté Toulouse cite cette missive passionnée :

"

Enfin une bouffée d'oxygène ! Je viens d'écouter Philippe Saurel chez Bourdin : voilà le futur Président de la République ! Quelle lucidité ! Quelle belle démonstration de la citoyenneté honnête !



Je vais le soutenir et je viendrai avec plaisir à Montpellier le rencontrer.



Moi qui souhaite une 6e République avec une Assemblée Constituante et la société civile : je redeviens optimiste après cette brillante interview !

"

Bigre ! L'homme n'est pourtant pas (encore ?) candidat à la magistrature suprême. Mais enfin, quel souffle, quel style, quelle stature. Voilà qui le qualifie d'office pour l'Élysée, et sans même passer par la case élection.

C'est que son précédent poulain (qui a été élu, notez bien), la déçoit aujourd'hui énormément. Vendredi 14 août, Geneviève de Fontenay expliquait en effet à BFMTV, à propos de François Hollande :

 

"

Je ne revoterai pas pour lui. Il a déçu, pas que moi, il est comme une limace. Il est dans une bulle, n'entend rien, ne voit rien. Il est complètement à côté de la plaque.

"

Rien à voir, donc, avec celui qui veut fêter l'anniversaire de la Libération de la ville de Montpellier aux commandes d'un tank.

Avant Hollande, les champions de la dame au chapeau n'avaient en revanche pas connu le même succès. Geneviève de Fontenay a en effet longtemps voté pour Arlette Laguillier - qui détient certes l'impressionnant record de 6 candidatures à la présidentielle - et avait soutenu Ségolène Royal en 2007.

Mais maintenant qu'elle a la baraka, qui sait ?



À LIRE SUR LE LAB :

VIDÉO - Philippe Saurel trolle un élu PCF en brandissant une casquette de l'Armée rouge

Cinq choses que vous ignoriez sur Philippe Saurel (et que vous auriez préféré ne jamais savoir)

Du rab sur le Lab

PlusPlus