9 faits qui vous ont peut-être échappé lors du second tour des élections législatives

Publié à 01h15, le 19 juin 2017 , Modifié à 01h21, le 19 juin 2017

9 faits qui vous ont peut-être échappé lors du second tour des élections législatives
© Giphy
Image Le Lab



FUN FACTS – C’en est fini de la huitième soirée électorale en sept mois. Le second tour des législatives, ce dimanche 18 juin, a livré son verdict : La République en marche, le parti d’Emmanuel Macron, remporte une majorité absolue avec leurs alliés du MoDem. Le PS connaît sa plus grande débâcle législative, quand LR chute grandement mais limite les dégâts. La France insoumise obtient un groupe parlementaire, contrairement au Front national. Voilà pour l’essentiel.

Mais plusieurs faits et résultats remarquables ou rigolos vous ont peut-être échappé. Tour d’horizon.

#100%

Candidate de la République en marche, Anne Blanc est surement la députée la mieux élue de ce second tour des élections législatives avec 100% des voix exprimées dans la 2ème circonscription de l’Aveyron. Un score "soviétique" obtenu après le retrait d’André At, le candidat LR qualifié pour le second tour.

#Jeune pousse

Élu plus jeune maire de France en 2014, le jeune édile de droite Robin Reda est élu, trois ans plus tard, député de l’Essonne, à 26 ans. Il bat au second tour la candidate LREM Muriel Kernreuter avec un peu plus de 53% des voix.

#A 8 voix près

Député LR depuis 2002, Jean-Pierre Door rempile pour un nouveau mandat. Mais c’était plus que limite puisqu’il remporte son second tour ce dimanche dans le Loiret pour… huit petites voix.



#Camarade Macron

Si Gaspard Gantzer, ex-conseiller com’ de François Hollande à l’Elysée et camarade de promo d’Emmanuel Macron à l’ENA n’a finalement pas été candidat aux législatives, un autre de leur petit camarade de promo l’était et l’a emporté. Dans les Pyrénées-Orientales, Romain Grau, investi par LREM, devient ainsi député après avoir battu le FN Alexandre Bolo.



#0 voix

À moins d’un énorme retournement de situation, Axelle Lemaire ne pouvait pas l’emporter dans la 3e circonscription des Français de l’étranger. L’ex-secrétaire d’État au numérique avait obtenu 9,83% des suffrages face à Alexandre Holroyd (LREM) à 57,80%. Ce 18 juin, lors du second tour des législatives, la députée PS sortante a pris le parti de l’autodérision en tweetant son score nul sur l’île anglo-normande de Jersey.



#Hollande détrôné

Non seulement il n’a pas pu se représenter, mais en plus son parti, le PS, a subi une débâcle électorale. Et l’ancien fief de François Hollande n’échappe pas à la vague de La République en marche. Bernard Combes, le maire de Tulle et ami de l’ex-Président, a perdu face à Christophe Jerretie (53,43%).

#C’est qui les patrons ?

Tous les patrons sortants d’un groupe à l’Assemblée ayant brigué un nouveau mandat sont réélus : Olivier Faure (PS), Christian Jacob (LR), Philippe Vigier (UDI) et André Chassaigne (Gauche démocrate et républicaine). Quant à Roger-Gérard Schwartzenberg (Radical, républicain, démocrate et progressiste), il avait renoncé à briguer un septième mandat.

#En couple

Fait rarissime depuis Ségolène Royal et François Hollande (entre 1988 et 1992 puis entre 2007 et 2012), le nouvel hémicycle abritera un couple. Il s’agit de Marine Le Pen (11e circonscription du Pas-de-Calais) et de son compagnon Louis Aliot (2e circo des Pyrénées orientales).

#Hollande m’a tuer

Ce bulletin découvert à Toulouse.



#

Du rab sur le Lab

PlusPlus