A 24 heures du vote pour la présidence de l’UMP, Hervé Mariton montre ses muscles et affiche le soutien de 52 parlementaires

Publié à 07h45, le 28 novembre 2014 , Modifié à 08h46, le 30 novembre 2014

A 24 heures du vote pour la présidence de l’UMP, Hervé Mariton montre ses muscles et affiche le soutien de 52 parlementaires
Hervé Mariton. © Maxppp.

"Nous, parlementaires de l'UMP, avons choisi de soutenir la candidature d'Hervé Mariton à la présidence de l'UMP." C’est ainsi que débute la tribune d’Etienne Blanc, député de l’Ain et porte-parole de campagne d’Hervé Mariton pour la présidence de l’UMP, publiée ce vendredi 28 novembre sur le Figaro.fr. Une tribune signée par plusieurs dizaines de parlementaires qui ajoutent :

"

Nous assumons ce pari audacieux pour l'avenir de l'UMP et nous le justifions par les prises de positions claires et courageuses d'Hervé Mariton depuis son entrée en campagne en juin dernier. 

"

Une tribune cosignée par 52 parlementaires dont quelques personnalités du parti comme Gilles Carrez, Alain Lamassoure, Pierre Lellouche, Bernard Debré ou encore Gérard Longuet. Car, à 24 heures du début du vote qui devra départager Nicolas Sarkozy, Hervé Mariton et Bruno Le Maire, il s’agit pour le député de la Drôme, qui vise un score supérieur à 10%, de montrer les muscles.

Mettre en avant le soutien de parlementaires est l’une des épreuves d’une campagne interne. Un passage quasi-obligé. Bruno Le Maire avait dégainé le premier, mettant également en avant l’appui de plus d’une cinquantaine d’élus de l’Assemblée et du Sénat. Hervé Mariton lui donne donc aujourd’hui la réplique. Seul Nicolas Sarkozy n’a jamais fait le décompte de ses soutiens au Parlement. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus