Claude Goasguen et l'extrême droite: les députés UMP boycottent la séance de questions au gouvernement après les propos de Manuel Valls

Publié à 21h09, le 25 février 2014 , Modifié à 09h50, le 26 février 2014

Claude Goasguen et l'extrême droite: les députés UMP boycottent la séance de questions au gouvernement après les propos de Manuel Valls
Montage Le Lab Maxppp.

Ils ont tous, un à un, réclamé des excuses de la part du ministre de l'Intérieur. Les députés UMP étaient très remontés ce mardi 25 février, contre Manuel Valls, qui, interrogé lors de la séance de questions au gouvernement, a accusé le député-maire du 16e arrondissement de Paris Claude Goasguen de "venir" de l'extrême-droite. Pas un mot d'excuse de la part du ministre de l'intérieur.

Pour la peine, le groupe UMP à l'Assemblée a fait savoir à l'AFP qu'ils boycotteraient, le lendemain, la même séance de questions au gouvernement. Dans un communiqué, Christian Jacob pointe les responsabilités de Manuel Valls et de Jean-Marc Ayrault :

Manuel Valls a proféré des insultes inacceptables à l'égard des députés UMP. Ses propos ignobles, et sa perte de sang-froid incompatibles avec les fonctions qu'il exerce, auraient dû a minima être condamnés par le Premier ministre.

Manuel Valls, interrogé sur les débordements du week-end dernier lors d'une manifestation contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, avait accusé la droite d'être complaisante avec l'extrême-droite. Et avait ciblé particulièrement Claude Goasguen sur son passé :

Face à cette extrême droite, nous répondons. Monsieur Goasguen vous en venez vous de l'extrême droite, vous savez ce qu'il en est. Nous nous se sommes complaisants avec personne. Vous vous êtes complaisant.

Voir la vidéo :


Manuel Valls s'en prend au député UMP Claude...par LeLab_E1

Manuel Valls avait, une fois n'est pas coutume, reçu le soutien de Cécile Duflot, ministre du Logement.

Du rab sur le Lab

PlusPlus