D'anciens membres du FN accusent la secrétaire nationale aux fédérations de vouer un culte à l'Allemagne nazie

Publié à 12h41, le 11 mars 2015 , Modifié à 13h08, le 11 mars 2015

D'anciens membres du FN accusent la secrétaire nationale aux fédérations de vouer un culte à l'Allemagne nazie
À défaut de photo de Nathalie Pigeot... © PHILIPPE HUGUEN AFP

Certes, les goûts sont propres à chacun. Mais l'attrait pour le IIIe Reich de Nathalie Pigeot, secrétaire nationale aux fédérations du FN et candidate aux départementales, peut être source de quelques interrogations.

Selon Charlie Hebdo et Le Républicain Lorrain, ce mercredi 11 mars, plusieurs anciens militants FN ont en effet écrit à la direction du parti pour dénoncer cet amour de l'Allemagne nazie. Ce que l'intéressée dément vivement. Contacté par le Lab, le secrétaire général du FN Nicolas Bay précise que Nathalie Pigeot va déposer plainte contre les auteurs de ces accusations. 

Cité par Le Républicain Lorrain, l'ancien secrétaire départemental du FN Moselle, Bernard Brion, qui vient de quitter le parti de Marine Le Pen, jure avoir vu de ses propres yeux cet attrait quelque peu déplacé pour le IIIe Reich. Il dit :

"

Oui, j’ai vu chez elle de la vaisselle siglée SS, ainsi qu’un cadre avec le portrait d’Hitler.

 

"

Bernard Brion raconte plusieurs réunions organisées chez Nathalie Pigeot "en 2005-2006, en présence d’autres responsables locaux du FN, qui ont très bien vu les mêmes choses que moi et qui ont préféré fermer les yeux".

Outre la vaisselle et le portrait d'Adolf Hitler, Nathalie Pigeot, qui se présente aux départementales en Moselle, est également suspectée d'appartenir à des groupes qui, sur les réseaux sociaux, relayent des propos antisémites. L'an dernier, le site internet La Règle du jeu avait déjà évoqué ces groupes qui appellent à la mort de "l’élite juive sioniste et franc-maçonne anti-France" et à "défoncer la gueule des sionistes importants et des collabos des sionistes comme BHL, Attali, Valls, Hollande, Copé, Cohn-Bendit, Sarkozy, Mélenchon, etc."

Cité par Charlie Hebdo, Hervé Hocquet, confirme les accusations de Bernard Brion. "Je l’accuse d’avoir des idées dangereuses dont elle a laissé des traces. Son mari a menacé à plusieurs reprises de les divulguer, assure le conseiller municipal à Saint-Avold anciennement étiqueté FN. J’en ai averti plusieurs fois la hiérarchie alors que le parti nous pressait de surveiller ce que les candidats écrivaient ou disaient sur Facebook."

L'intéressée, elle, parle de "boules puantes" de la part d'anciens frontistes. Dans Le Républicain Lorrain, elle dit :

"

Je ne détiens pas, je n’ai jamais détenu les objets dont vous me parlez. Ces accusateurs ont tous été renvoyés du FN. Ne cherchez pas : ils se vengent.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus