Dominique Bussereau s’inquiète de la dérive de Laurent Wauquiez vers la Droite forte

Publié à 08h16, le 19 août 2014 , Modifié à 08h16, le 19 août 2014

Dominique Bussereau s’inquiète de la dérive de Laurent Wauquiez vers la Droite forte
Dominique Bussereau. © Maxppp.

A l’approche de son congrès pour désigner son futur président, l’UMP est en reconstruction. Notamment sur le plan idéologique. Dominique Bussereau, proche de François Fillon, prône une "ligne modérée". Et estime qu'il n'y a pas de salut pour son parti dans une politique "à droite toute".

Dans son viseur ? La Droite forte. "Même si la ligne de la Droite forte a sa place au sein de l’UMP, il ne faut surtout pas qu’elle l’emporte", dit-il au Figaro de ce mardi 19 août. Mais aussi Laurent Wauquiez.

Le député UMP de Charente-Maritime dit "s’inquiéter" de la "dérive" de celui qui fut ministre de l’Enseignement supérieur de Nicolas Sarkozy vers l'aile droite de l'UMP :

Je suis un peu inquiet de voir Laurent Wauquiez, un espoir et un talent, dériver vers cette Droite forte.

Alors que Laurent Wauquiez a prôné ce week-end un renouveau de l'UMP sur des "valeurs de droite" assumées et tranchantes, Dominique Bussereau souhaite une primaire présidentielle commune à la droite et au centre. "Il n'y a pas d'autre moyen pour gagner en 2017", juge-t-il, redoutant que vienne à s'imposer "la tentative de droitiser l'UMP".

Et de faire son propre bilan du sarkozysme, toujours dans la ligne de sa critique de la droitisation de son parti :

La ligne la plus dure nous a emmenés dans le mur dans la deuxième partie du quinquennat Sarkozy et a causé la perte de toutes les élections locales et de la présidentielle.

Du rab sur le Lab

PlusPlus