Jacques Renaud aurait été victime d'une usurpation d'identité selon le Parquet d'Angers

Publié à 17h20, le 25 juillet 2014 , Modifié à 11h05, le 26 juillet 2014

Jacques Renaud aurait été victime d'une usurpation d'identité selon le Parquet d'Angers
Montage Le Lab

La piste de l'usurpation d'identité est confirmée ou presque dans le dossier Jacques Renaud. "A 95%" selon le parquet d'Angers. Le tweet supposé de cet élu de Montreuil-Juigné, dans le Maine-et-Loire, avait fait scandale, alors qu'un cadavre d'enfant y était comparé à de la viande halal.



Comme le Lab s'en était fait l'écho, Jacques Renaud, adjoint DVD au maire de Montreuil-Juigné, avait porté plainte pour "usurpation d'identité", assurant qu'il n'était pas derrière le compte et qu'il n'en avait d'ailleurs jamais eu. C'est ce que semble confirmer aujourd'hui le parquet d'Angers, interrogé par l'AFP :



"

Vraisemblablement c'est une usurpation d'identité, il n'a pas de compte Twitter, ça a été vérifié, c'est quasiment sûr, à 95%.

"


Des doutes sur l'authenticité du compte avaient rapidement émergé, alors que le nom d'utilisateur avait été modifié à plusieurs reprises pendant l'année. Dans la soirée, le compte Twitter en question avait été supprimé.

Du rab sur le Lab

PlusPlus