L'ancien ministre des Affaires étrangères socialiste Hubert Védrine lui aussi favorable à des petits boulots payés en dessous du Smic

Publié à 14h30, le 05 avril 2014 , Modifié à 14h31, le 05 avril 2014

L'ancien ministre des Affaires étrangères socialiste Hubert Védrine lui aussi favorable à des petits boulots payés en dessous du Smic
Montage Le Lab (Captures LCP)
Image Thibaut Pezerat


Socialistes, mais pas trop. Après Pascal Lamy, directeur général de l'Organisation mondiale du Commerce, l'ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine se déclare lui aussi favorable à des petits boulots en France, payés en-dessous du Smic

Interrogé par le Lab lors de l'émission PolitiqueS sur LCP, Hubert Védrine a néanmoins reconnu que cette proposition, telle quelle, pouvait être considérée comme "choquante". 

Voir la réponse d'Hubert Védrine, en tout début d'interview :



Voilà ce que répond Hubert Védrine à propos de la proposition de Pascal Lamy :

Les Français préfèrent que des gens aient la même somme en étant assistés sans rien faire, qu'en ayant cette même somme en travaillant. On préfère que les gens aient la même somme en touchant le chômage. 
Je pense que Pascal Lamy, même si c'est choquant, n'a pas entièrement tort. C'est une étape pour la réinsertion dans le marché du travail. 

Voilà ce pour quoi Pascal Lamy plaidait, admettant ne pas être "en harmonie" avec ses caramades :



Du rab sur le Lab

PlusPlus