Le PS organise une table ronde pour que la "Révolution numérique ne dévore pas ses enfants"

Publié à 17h23, le 28 juillet 2014 , Modifié à 17h25, le 28 juillet 2014

Le PS organise une table ronde pour que la "Révolution numérique ne dévore pas ses enfants"
Aurélie Filippetti - Axelle Lemaire - Pierre Lescure - Benoît Thieulin © BFMTV - Maxppp - Maxppp - CCBY

C'est une bande annonce de blockbuster que propose le Parti Socialiste. Lors de son université d'été à La Rochelle, le PS organise le 29 août une séance plénière sur "La révolution numérique". Et son texte de présentation fait vraiment tout pour qu'on aille à la réunion. Quitte à faire un peu peur : 

"

Pour que cette révolution ne dévore pas ses enfants et les valeurs socialistes d’émancipation, de partage et d’intégration, il faut se pencher en détail sur ses effets.   

"

Le texte d'annonce de l'événement fait aussi la part belle aux mots-clés un peu tendance lorsqu'on parle d'internet. Le Big Data est bien sûr évoqué :

"

(...) Il faut veiller à ce que le Big data ne fasse pas le lit d’un Big brother généralisé et faire en sorte qu’Internet reste un bien commun (...)

"

Le texte utilise également un certain nombre de néologismes : Internet ne doit pas être "simplement un cybermarché". Un autre néologisme, issu notamment du marketing, est employé :  

"

Tous nos modes de pensée et d’être sont d’une façon ou d’une autre modifiés par ces technologies de nature disruptive.

"

"Disruptif", donc, un anglicisme qui veut dire "perturbateur".

Aux côtés d'Aurélie Filipetti, ministre de la Culture et de la Communication, et d'Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au Numérique, il y aura notamment à cette séance Pierre Lescure, auteur du rapport qui a "enterré" Hadopi et Benoît Thieulin, président du Conseil national du Numérique (CNNum)

Du rab sur le Lab

PlusPlus