Le PS ouvre une enquête interne après l’insulte antisémite d’un élu socialiste de Vaulx-en-Velin

Publié à 15h08, le 07 juillet 2014 , Modifié à 20h57, le 07 juillet 2014

Le PS ouvre une enquête interne après l’insulte antisémite d’un élu socialiste de Vaulx-en-Velin
L'élu PS de Vaulx-en-Velin Ahmed Chekhab © Capture d'écran site officiel de la mairie de Vaulx-en-Velin
Image Sylvain Chazot


L’"affaire" est remontée jusqu’aux oreilles de Jean-Christophe Cambadélis. Lundi 7 juillet, le premier secrétaire du Parti socialiste a écrit à Alain Fontanel, secrétaire national aux Fédérations et aux sections.

Selon les informations du Lab, il lui demande de contacter la députée-maire PS de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy et d’ouvrir une enquête interne "afin de faire toute la lumière sur cette affaire" et de "prendre les sanctions qui s’imposent". Jean-Christophe Cambadélis est très attentif" à la situation, rapporte au Lab l’entourage du premier secrétaire du PS.

Cette "affaire", c’est celle de l’adjoint aux Sports PS de Vaulx-en-Velin Ahmed Chekhab. Le vendredi 30 mai, il débarque au club d’athlétisme de la ville et prononce devant le président du club Majid Diri des insultes à caractère antisémite visant Philippe Zittoun, l’ancien adjoint aux Sports, rapporte Le Progrès (article payant). 

Voici ce qu’Ahmed Chekhab a déclaré au président du club d’athlétisme Majid Diri, selon Philippe Zittoun :

Tu préfères te faire niquer par un Zittoun, tu préfères te faire niquer par un juif, plutôt que te faire aider par quelqu’un qui te ressemble ?

Joint par Le Lab, Majid Diri confirme ces propos. Il raconte :   

Il est arrivé comme une furie et a proféré des menaces devant les enfants et les parents. Ça a duré plus d’une heure. Je lui ai dit qu’il n’avait pas à se comporter de la sorte, qu’il était un élu de la République et devait se comporter comme tel.

"Laisser faire ces actes, c’est en être complice. Ce n’est pas normal que la mairie cautionne de tels propos", ajoute le président du club d’athlétisme.  

L’affaire ne fait pas grand bruit jusqu’à ce que la presse s’en empare, début juillet, obligeant Ahmed Chekhab à présenter ses excuses. Le 5 juillet, l’élu dit regretter des "propos imbéciles". Voici ce qu’il déclare, cité par Le Progrès :

Ce sont des propos imbéciles. Pendant la campagne, Madjid [Diri] avait reproché au PS de soutenir les sionistes : j’ai été imbécile en lui renvoyant la provocation.

La maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy, parle, elle, du "dérapage" d’un "jeune élu sous pression".

Samedi 6 juillet, Ahmed Chekhab envoie une lettre à Philippe Zittoun pour s’excuser. Ce dernier lui répond, dimanche 7 juillet. Il "prend acte" des excuses de l’élu mais ne les accepte pas. Il ajoute :

Vos propos méritent, vous le comprendrez, une réponse bien plus importante que ces quelques mots d’excuses envoyés, non pas juste après cette 'colère', mais 5 semaines plus tard après son étalement dans la presse. Ils méritent bien d’avantage que cette lettre envoyée à la presse dans la tourmente médiatique et qui ressemble d’avantage à une opération de communication qu’à de sincères excuses.

En résumé, Philippe Zittoun *invite* Ahmed Chekhab à démissionner du conseil municipal. Il lui propose également de mener "ensemble une action en direction des Vaudais, une action de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, une action dans laquelle nous pourrons expliquer côte à côte que non seulement les propos racistes doivent être bannis de nos pensées et de nos mots, même sous la forme d’excès de colère, mais aussi que tout propos de ce type mérite d’être sanctionné".

Contacté par Le Lab, Ahmed Chekhab n’a pas répondu à nos sollicitations.

Après avoir rencontré la députée-maire ce lundi, la Licra (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) considère dans un communiqué cité par Le Progrès que l'incident est clos :

Un incident fautif, ne suffit pas pour crier au loup et à l’antisémitisme. Face à un tel incident fautif, des excuses nous semblent suffisantes, surtout si elles sont accompagnées d’un programme d’actions mobilisant toutes les bonnes volontés.

Dans un communiqué daté du 7 juillet, le premier secrétaire fédéral du PS du Rhône, David Kimelfeld, "condamne fermement les propos tenus par Ahmed Chechab". "J’ai pris contact avec l’intéressé et nous avons convenu d’une rencontre dans les 24 h, écrit-il. [...] Le PS prendra évidemment toutes ses responsabilités et les mesures qui s’imposent, dans le respect de chacun et de ses procédures statutaires."

À l’origine de ces insultes, on trouve l’annulation par le club d’athlétisme de Vaulx-en- Velin d’une course à laquelle devait participer, mi-juin, 800 enfants, explique Le Progrès. 1.360 euros devaient être pris en charge par la mairie pour l’organisation de cet événement.

"Monsieur Chekhab nous a reçu et nous a expliqué qu’il n’y avait pas de budget. Nous avons donc écrit à la mairie pour dénoncer un manque de considération envers les différents clubs, les enfants, nos partenaires", explique Majid Diri. C’est l’annulation de cette course qui a déclenché la colère de l’adjoint aux Sports Ahmed Chekhab.  

[EDIT 15h50] Ajout du communiqué de David Kimelfeld

[EDIT 19h30] Ajout du communiqué de la Licra

Du rab sur le Lab

PlusPlus