Le groupe socialiste tente de bizuter Cécile Duflot à l’Assemblée en lui piquant son bureau

Publié à 12h43, le 06 mai 2014 , Modifié à 13h19, le 06 mai 2014

Le groupe socialiste tente de bizuter Cécile Duflot à l’Assemblée en lui piquant son bureau
Image Le Lab


CRISE DU LOGEMENT - Le groupe des députés socialistes a tenté de bizuter Cécile Duflot de manière un peu particulière, lundi 5 mai, voulant transformer la nouvelle députée en "parlementaire sans bureau fixe" … mais sans vraiment parvenir à ses fins.

Selon les informations du Lab, l’ancien ministre des Outre-Mer, Victorin Lurel, et l’ancienne ministre du Logement, l’écolo Cécile Duflot, ont en effet essayé, toute la journée du lundi 5 mai, de s’installer dans le bureau de l’ancienne suppléante de la ministre écolo, Danièle Hoffman-Rispal, leurs deux équipes respectives s’y retrouvant même, à plusieurs moments de la journée, de manière simultanée, situation évidemment peu confortable.

Alors que Cécile Duflot aurait, logiquement, pu imaginer reprendre le bureau qu’occupait sa suppléante, le groupe socialiste, présidé par Bruno Le Roux, lui avait, en effet, préparé une surprise. Ce bureau avait entre temps été réattribué, par le groupe PS, à un autre ministre sortant du gouvernement Ayrault : l’ancien ministre des Outre-Mer, Victorin Lurel.

Un député résume ainsi la situation, interrogé par Le Parisien, mardi 6 mai :

Cécile souhaite avoir le bureau qu’occupait sa suppléante socialiste, Danièle Hoffman-Rispal, mais cela pose des soucis au PS.

Ce qui a évidemment provoqué quelques sourires en coins au groupe socialiste, qui salivait par avance du bon tour joué à l'ancienne ministre auprès du Lab :

Une ancienne ministre du Logement qui n'arrive pas à se trouver du bureau, avouez que ça fait mauvais genre !

Le dénouement est intervenu mardi 6 mai dans la matinée : Victorin Lurel a bien conservé le bureau de Danièle Hoffman-Rispal, et Cécile Duflot a dû se trouver un autre bureau.

Mais, loin d’être une défaite, ce repli apparaît plutôt comme une consécration pour la député EELV, le bureau récupéré étant résolument prestigieux.

Cécile Duflot va en effet s’installer dans le bureau de l’ancien président du groupe UDI à l’Assemblée, Jean-Louis Borloo, ainsi que l'annonce fièrement le compte twitter des députés écolo :





Traditionnellement, les présidents de groupe sont dotés de bureaux sensiblement plus spatieux et mieux situés que, au hasard, un député moins connu.

Un proche de l’ancienne ministre raconte au Lab, ce mardi, plutôt amusé :

A votre avis, quel bureau préférait vraiment Cécile Duflot ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus