Le maire FN du 7ème secteur de Marseille interdit l'enregistrement de son conseil d'arrondissement: "On n'est pas à la fête de l'Huma"

Publié à 16h15, le 09 octobre 2014 , Modifié à 16h29, le 09 octobre 2014

Le maire FN du 7ème secteur de Marseille interdit l'enregistrement de son conseil d'arrondissement: "On n'est pas à la fête de l'Huma"
Stéphane Ravier © Xavier de Torres/Maxppp

OFF - Stéphane Ravier est sénateur. Mais il est également maire. Du 7ème secteur de Marseille pour être précis. Mercredi 8 août, l'élu FN a donc présidé le conseil d'arrondissement. Un conseil marqué par une prise de bec intense entre lui-même et Stéphane Mari.

Ce dernier, conseiller municipal socialiste, avait décidé de filmer le conseil d'arrondissement, rapporte ce jeudi 9 octobre La Provence. L'initiative n'a pas été du tout au goût de Stéphane Ravier qui a d'emblée demandé à l'élu de l'opposition d'éteindre son caméscope :

Vous me mettez sur Facebook ? Cessez cette mascarade. […] Il fallait prendre rendez-vous avec moi et me demander l'autorisation. Cessez ou je suspends la séance.

C'est alors qu'un autre enregistrement fut découvert par l'équipe municipale. Un journaliste de Radio Galère, une radio marseillaise, enregistrait lui-aussi le conseil. Ce qui a profondément énervé Stéphane Ravier :

C'est pas la guinguette ici, on n'est pas à la fête de l'Huma. Arrêtez cet appareil ou je fais appeler la police pour vous raccompagner.

Et hop, le maire FN a effectivement fait appel à des agents municipaux pour faire arrêter l'enregistrement, malgré la présentation par le journaliste de sa carte de presse. "C'est trop tard, il fallait me le demander avant, c'est une question de courtoisie", a répliqué Stéphane Ravier. "Jean-Jacques Bourdin s'est fait sortir de l'Élysée parce qu'il n'avait pas présenté sa carte de presse, non ?" a ajouté un soutien du maire, cité par La Provence.

Le journaliste de Radio Galère a fini par quitter la salle du conseil d'arrondissement pendant que Stéphane Ravier expliquait les règles de bienséance concernant la captation d'un tel moment.

Début octobre, le maire FN de Fréjus David Rachline a interdit à un journaliste de France Info d'assister au conseil municipal. "La presse locale est autorisée, pas la presse nationale", avait expliqué celui qui, comme Stéphane Ravier, a été élu sénateur fin septembre. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus