Le nouveau site du gouvernement s'amuse avec sa page d'erreur 404

Publié à 09h35, le 23 septembre 2014 , Modifié à 12h18, le 23 septembre 2014

Le nouveau site du gouvernement s'amuse avec sa page d'erreur 404
Captures d'écran de la page 404 du nouveau site du gouvernement.

L'humour se cache dans la page 404. C'est la touche d'originalité que s'est permis le nouveau site du gouvernement : une page d'erreur un peu fun. On y voit une dizaine de personnes autour d'une table de réunion, supposément en plein brainstorming autour de cette question majeure :

"

Erreur 404. Comment on annonce que cette page n'existe pas ?

"
 

Au Lab, on sait qu'une bonne page 404, ça se travaille. La preuve. La direction du SIG (service d'information du gouvernement) explique au Lab que les personnes présentes sur la photo sont bien des membres de l'équipe web, et non une photo d'agence prétexte :

"

A la fin de la production du site, on a décidé de faire ce clin d'oeil aux internautes. On peut voir une partie de l'équipe, rédacteurs, développeurs, infographistes ...

"

De fait, le pôle digital du SIG chargé de gérer les contenus du site est bien étoffé : 18 personnes pour 18 postes très proches de ceux d'un site d'info, comme ceux de web-rédacteurs, JRI, community manager, infographiste, développeur, intégrateur ou chef de projet. La charte éditoriale du site ressemble elle-aussi pour beaucoup à celle d'un média d'informations (un bon exemple ici). "On va de plus en plus sur ce terrain-là, nous confirme le SIG, avec de l'intégration de tweets ou de la dataviz."

Christian Gravel, directeur du SIG, ex-conseiller com' de François Hollande, a expliqué à France Info vouloir "développer des éléments de communication beaucoup plus offensifs que par le passé".

Outre "l'actualité du Premier ministre", les "actions du gouvernement" et "le gouvernement et ses institutions" - des rubriques assez traditionnelles - le site propose une catégorie "partagez et diffusez", constituée d'infographies et de vidéos mais aussi, fait très nouveau, d'argumentaires "à partager" intitulés "les mots du Porte-parole". Concrètement, ces "argumentaires" - 32 à date - sont mis à disposition des internautes sur de nombreuses catégories : confiance, petites retraites, pouvoir d'achat etc. Des boutons de partage Twitter et Facebook permettent de les diffuser immédiatement sur les réseaux sociaux ou par mail, pour "faciliter la viralisation", selon le SIG.



La dernière évolution du site du gouvernement remontait à 2009. Le site remanié a été lancé ce 23 septembre, mais avait déjà été décrypté par France Info lundi. Le budget consacré à sa refonte est de 309.000 euros selon les informations de la radio.

[Edit 12h15] Ajout des déclarations du SIG au Lab.

Du rab sur le Lab

PlusPlus