Municipales 2014 : "un avertissement très sévère" pour le gouvernement, estime Ségolène Royal

Publié à 20h13, le 30 mars 2014 , Modifié à 20h48, le 30 mars 2014

Municipales 2014 : "un avertissement très sévère" pour le gouvernement, estime Ségolène Royal

Ségolène Royal dit ce qu’elle pense. Et pour elle, annoncée dans le prochain gouvernement, les résultats du second tour des élections municipales sont un "avertissement très sévère" pour le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, explique-t-elle sur le plateau de France 2 ce dimanche 30 mars.

C’est un résultat à prendre très au sérieux. C’est une sanction sévère.

Si elle juge que les Français "n’ont pas vu les résultats des efforts qu’on leur a demandé", l’élue socialiste minimise ces résultats en affirmant que la "succession des affaires dans tous les camps" a engendré une sanction du "système des partis".

Mais Ségolène Royal demande à ce qu'on parle "moins de remaniement". Et pourtant, elle plaide pour :

Il faut un changement de rythme, de méthode. Il faut un gouvernement de combat, collectif au service du pays.

Avec elle dedans ?

Relancée, Ségolène Royal demande de "programmer une baisse d'impôts", sous le regard du ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, et répète qu'il faut "un changement, un très fort changement" et un "gouvernement qui n'est occupé que par la question du chômage".

Du rab sur le Lab

PlusPlus