Notre-Dame-des-Landes : Jean-Marc Ayrault rejette la paternité du projet d'aéroport sur Lionel Jospin et l’écologiste Dominique Voynet

Publié à 11h39, le 06 mars 2014 , Modifié à 11h55, le 06 mars 2014

Notre-Dame-des-Landes : Jean-Marc Ayrault rejette la paternité du projet d'aéroport sur Lionel Jospin et l’écologiste Dominique Voynet
Jean-Marc Ayrault. (Reuters)

Notre-Dame-des-Landes est un sujet de fortes divisions entre les socialistes et les écologistes. Y compris au sein du gouvernement entre Jean-Marc Ayrault, Premier ministre et ancien maire de Nantes, et Cécile Duflot, sa ministre du Logement et ancienne patronne des Verts.

Invité de la matinale de BFM TV, jeudi 6 mars, Jean-Marc Ayrault, interrogé sur ce projet controversé d’aéroport dans la région nantaise qu’il connait bien, se dédouane et rejette la paternité du projet sur le gouvernement Jospin. Et sur sa ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement de l’époque… l’écologiste Dominique Voynet.

"Vous savez de quand date ce projet ?" interroge le Premier ministre, qui poursuit :

"

Il date du gouvernement de Lionel Jospin. Et à l’époque le ministre de l’Aménagement du territoire, c’était Dominique Voynet. Ecologiste.

"

Et Jean-Marc Ayrault, ex maire de Nantes directement concerné par ce projet, de développer, tout en assurant que "tous les Premiers ministres depuis Lionel Jospin, de droite comme de gauche", ont approuvé la construction de cet aéroport :

"

Alors, la question c’était de savoir s’il fallait faire un nouvel aéroport en Ile-de-France ou au contraire renforcer les aéroports de province. Ce qui a été décidé à ce moment-là, c’était de renforcer les aéroports de province, dont celui de Nantes qui connait en France la plus forte croissance.

"

Il y a pile un an, le 6 mars 2013, Dominique Voynet était auditionnée par la commission du dialogue du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, alors que les écologistes locaux luttent farouchement contre sa mise en œuvre. Et l’ancienne ministre de reconnaître qu’à "l’époque, dans une optique de décentralisation, l’hypothèse a été très sérieusement travaillée par les services de l’Etat".

Du rab sur le Lab

PlusPlus