Pour la Journée internationale des droits des femmes, Marseille organise ... un spectacle de cabaret

Publié à 11h29, le 27 février 2015 , Modifié à 18h30, le 27 février 2015

Pour la Journée internationale des droits des femmes, Marseille organise ... un spectacle de cabaret
© Capture d'écran du site de la compagnie MP-Show qui doit présenter sa revue de cabaret à Marseille le 5 mars 2015.
Image Delphine Legouté


L’IDÉE DU SIÈCLE - La mairie de Marseille a une façon bien à elle de célébrer la Journée internationale des femmes le 8 mars. Trois jours avant, l'adjointe au maire UMP déléguée aux Droits des Femmes, Nora Preziosi, organise une soirée spectacle ... une soirée cabaret, avec plumes, strass et paillettes. Pas franchement esprit droits des femmes, donc.

Cette initiative a fait réagir la secrétaire d'Etat aux Droits des femmes ce 27 février. Pascale Boistard a ainsi tweeté :





Avant elle, l'eurodéputée PS du Sud-Est, Sylvie Guillaume, avait déjà réagi par communiqué :



Cette décision est tout bonnement atterrante. Ce spectacle (dont on pense ce qu’on veut à titre individuel) n’a rien à voir avec le sens de la journée du 8 mars. Utiliser de l’argent public pour une telle provocation est révoltant

A l'origine de ces réactions, une alerte lancée par Geneviève Couraud, présidente de l'Observatoire du droits des femmes dans les Bouches-du-Rhône. C'est elle qui a reçu une invitation à cette soirée cabaret "à l'occasion de la journée internationale de la femme". L'invitation n'étant pas publique, voici une copie obtenue par le Lab :









Cliquez ici pour agrandir l'invitation. On peut également avoir un aperçu par là du spectacle "Plaisir's" organisé à Marseille pour la Journée de la femme.

En début de semaine, Geneviève Couraud a écrit à l'adjointe au maire en charge des Droits des Femmes pour lui faire part de sa "colère" face à cette initiative et lui demander "d'annuler ce spectacle machiste, poussif et dépassé qui donne une vision des femmes qui n'honore personne." Elle explique au Lab ne pas avoir encore reçu de réponse.

Contactée par le Lab, la mairie de Marseille n'a pas encore été en mesure de répondre à nos sollicitations, ni de préciser si d'autres évènements étaient prévus pour cette journée. En 2013 par exemple, le théâtre de la Criée avait organisé en partenariat avec la même adjointe au maire une journée de témoignages, expositions, rencontres et projections.

Quels que soit le programme final, le mal est fait pour Geneviève Couraud :

Quel que soit ce qui est prévu à côté, c'est dégradant. Ce n'est pas le spectacle en lui-même qui pose problème mais le fait d'en faire la marque de la journée de la femme. C'est honteux.


[Edit 18h30] Réaction de la mairie de Marseille

La mairie fait savoir au Lab que ce spectacle "convivial et humoristique affiche d'ores et déjà complet avec plus de 750 réservations", la preuve selon elle du "succès de cette initiative". La municipalité soutient par ailleurs un festival d'humour féminin tenu entre le 6 mars et le 11 avril, Festi'femmes. Et l'adjointe au maire déléguée aux Droits des femmes participera à un colloque organisé par l'Ordre des avocats le 6 mars, "L'habit fait la femme".

Voilà pour le programme. Face aux réactions critiques, la mairie de Marseille tient également à faire savoir qu'elle mène "tout au long de l'année de nombreuses actions en faveur des femmes" :

La Ville de Marseille organise notamment des débats à l'occasion de la Journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes à la bibliothèque de l'Alcazar sur le thème "filles et violence", le 25 novembre 2015. Elle assure également une mission quotidienne d'accueil du public avec plus de 5.000 consultations chaque année (consultations juridiques, médiations familiales...), et la diffusion de guides d'informations juridiques et pratiques.

A Marseille, les femmes sont célébrées 365 jours par an !

Du rab sur le Lab

PlusPlus