Selon Julien Dray, la "théorie du genre" à l'école est la conséquence de Najat Vallaud-Belkacem et des féministes qui "émasculent les sexes"

Publié à 09h27, le 05 mars 2014 , Modifié à 11h17, le 05 mars 2014

Selon Julien Dray, la "théorie du genre" à l'école est la conséquence de Najat Vallaud-Belkacem et des féministes qui "émasculent les sexes"
27 octobre 2012 (Maxppp)
Image Thibaut Pezerat


Najat Vallaud-Belkacem a beau dire, répéter, et répéter à nouveau qu'il n'y a aucun projet d'introduction de la "théorie du genre" à l'école, visiblement, certains socialistes ont du mal à le comprendre. Julien Dray, ancien député socialiste de l'Essonne, parle en effet dans les colonnes de l'Express du 5 mars, de la "théorie du genre" et estime qu'il faut trouver sa source aux États-Unis :

La théorie du genre à l'école, c'est la conséquence de l'influence d'un féminisme qui s'est radicalisé. Najat [Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, NDLR], elle, est sur la ligne des féministes ultras américaines, qui sont en train d'émasculer les sexes !

Les oppositions se sont en fait surtout cristallisées sur les "ABCD de l'égalité", un programme éducatif voulant lutter contre les préjugés sexistes. Pas contre la "théorie du genre" en soi, qui n'est pas enseignée dans les écoles françaises. Une chose que Najat Vallaud-Belkacem s'est, le 2 mars dernier, acharnée à expliquer sur RTL :

Nous sommes d'accord pour lutter contre les stéréotypes qui enferment les petites filles et les petits garçons qui les empêchent d'accéder à des opportunités professionnelles, qui empêchent la mixité des métiers, qui empêchent les filles d'avoir suffisamment confiance en elle, parce que dès leur plus jeune âge on leur dit tout ça c'est pas pour toi. L'ABCD de l'égalité, c'est exactement ça.

Du rab sur le Lab

PlusPlus