Selon l’Élysée, François Hollande n’a pas voulu utiliser de parapluie à l’île de Sein pour montrer qu’il est "résistant"

Publié à 09h45, le 26 août 2014 , Modifié à 09h59, le 26 août 2014

Selon l’Élysée, François Hollande n’a pas voulu utiliser de parapluie à l’île de Sein pour montrer qu’il est "résistant"
François Hollande © REUTERS/Philippe Wojazer
Image Sylvain Chazot


L’image a surpris, étonné, interrogé. Quelques heures après l’annonce de la démission du gouvernement, François Hollande était sur l’île de Sein – et sous la pluie. Cette séquence présidentielle où Hollande, écrasé par les trombes d’eau, a délivré son discours, a été largement diffusée et commentée.

Ce mardi 26 août, sur Europe 1, la journaliste Caroline Roux, citant l'Élysée, a donné une explication à ce choix présidentiel de délaisser le parapluie :

Il voulait être traité comme les participants à la cérémonie et cela démontre qu’il est résistant et dur au mal, qu’il peut affronter la tempête.

Une explication un rien surprenante. Selon cette justification, c’est donc par choix que François Hollande n’a pas été abrité durant son discours et non par oubli. Le chef de l’État allait en Bretagne et était donc prévenu des potentiels intempéries qui frappent la région. Un de ses gardes du corps avait même apporté un parapluie, comme le montre la capture d’écran ci-dessous :





Coïncidence ou non, le conseiller com’ de François Hollande, Gaspard Gantzer, a dû ajourner ses vacances lundi 25 août, rapporte Le Figaro. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus