Steeve Briois, maire Front National d'Hénin-Beaumont, met la Ligue des droits de l'homme à la porte

Publié à 09h38, le 08 avril 2014 , Modifié à 10h14, le 08 avril 2014

Steeve Briois, maire Front National d'Hénin-Beaumont, met la Ligue des droits de l'homme à la porte
A Hénin-Beaumont, le 30 mars 2014 (photo MaxPPP)

Le nouveau maire Front National d'Hénin-Beaumont, Steeve Briois, a décidé de mettre la Ligue des droits de l'homme à la porte du local municipal dont elle disposait gratuitement "depuis une dizaine d'années", révèle France Info, ce mardi 8 avril.

Steeve Briois, interrogé par France Info est on ne peut plus direct - et assure que "les électeurs (l') ont élu pour ça, aussi" : 

La Ligue des droits de l'Homme, c'est une association politisée, qui a passé son temps à s'engager dans la campagne pour dire tout le mal qu'elle pensait de nous.
Donc nous arrêterons d'avoir des liens avec eux, point. 
Ils perdront évidemment (leur local et leur subvention).

Et poursuit encore :

Dès l'instant où la LDH s'immisce dans la vie municipale avec des a priori, avec une hostilité contre la municipalité, je ne vois pas pourquoi (...) il faut être maso, autrement !
Les gens manifestent contre notre élection ! Mais c'est de la folie quoi ! 
Il faut que ces gens là reviennent à la raison.
Donc comme c'est impossible qu'ils reviennent à la raison, eh bien on compte les liens, et ils iront ailleurs. 

Ecoutez-le à partir de 1'14 dans le player ci-dessous :



Le 31 mars, la Ligue des droits de l'homme avait annoncé la création d'un "comité citoyen de vigilance républicaine", qui se donne l'objectif d'être "un observatoire du respect des droits et libertés de tous et toutes sur le territoire d'Hénin-Beaumont". A la reporter de France Info qui l'interroge, le président de la section locale de la LDH explique que la décision de Steeve Briois est "un premier dérapage".

Le Lab avait raconté, sur la base de plusieurs témoignages concordants, la provocation antisémite d'une employée municipale sympathisante du FN, au lendemain de l'élection de Steeve Briois, au premier tour. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus