Thierry Braillard aurait aimé que Luzenac monte en Ligue 2 et réclame de la "simplification" dans le sport professionnel

Publié à 09h20, le 18 août 2014 , Modifié à 09h32, le 18 août 2014

Thierry Braillard aurait aimé que Luzenac monte en Ligue 2 et réclame de la "simplification" dans le sport professionnel
Thierry Braillard © MaxPPP

Invité de France Info ce lundi 18 août, le secrétaire d'État aux Sports Thierry Braillard a exprimé son point de vue sur le cas du club de football de Luzenac (Ariège), dont l'accession en Ligue 2 a été bloquée par la Ligue de Football Professionnel (LFP) en raison d'un stade qui n'est pas aux normes du championnat. Un cas qui a ému de nombreuses personnalités du sport, y compris Thierry Braillard : 

"

J'aurais aimé que Luzenac soit en Ligue 2. Ils l'ont gagné sur le terrain. Ils ont fait avec du retard tout ce qu'il fallait sur le plan financier et des infrastructures.

"

Le secrétaire d'État aux Sports estime que la situation de Luzenac est due à "des règles de jurisprudence (...) qui sont d'un autre temps." Il y voit le signe de la nécessité d'un choc de simplification... même dans les instances du sport professionnel :

"

Quand le Président François Hollande appelle à un choc de simplification, je crois que s'il y a un endroit où il faut de la simplification, c'est bien sur ces procédures contentieuses. 

"

Pour le moment, le club de Luzenac attend un arbitrage du Comité National Olympique et Sportif Français ainsi que de la justice administrative. Alors que la Ligue 2 et le championnat National (où Luzenac jouait la saison passée) ont déjà débuté, le club ariégeois n'est aligné sur aucune des deux compétitions. Une situation "inadmissible" pour le secrétaire d'État aux sports. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus