Triangulaires : le Parti socialiste se retirera s'il y a risque de maire Front national

Publié à 20h29, le 23 mars 2014 , Modifié à 09h44, le 24 mars 2014

Triangulaires : le Parti socialiste se retirera s'il y a risque de maire Front national
Najat Vallaud-Belkacem sur France 2 le 23 mars 2014 (image France 2).

Au soir du premier tour des élections municipales, et face aux triangulaires avec un Front national en tête qui se dessinent, l'UMP et le PS doivent se positionner : leurs candidats se désisteront-ils pour ne pas risquer l'élection d'un maire FN ?

Invitée de France 2, la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem a confirmé qu'un candidat socialiste arrivé dans une triangulaire en 3e position, derrière le FN et l'UMP, et en cas de risque d'élection d'un maire frontiste, devra se désister :

La position du PS est très claire : nous ferons tout pour empêcher qu’un candidat FN emporte une municipalité.
En fonction de la situation locale, nous prendrons nos responsabilités.

Elle demande par ailleurs à l'UMP de clarifier sa position. Son président, Jean-François Copé n'a pas appelé les candidats UMP à se désister en cas de 3e place derrière le FN et le PS. Il a en revanche demandé aux électeurs du Front national de se reporter sur l'UMP au second tour.

En duplex sur France 2, Jean-François Copé estime qu'il ne peut pas appelé à voter PS car le parti est "allié au Front de gauche".

Sur le même plateau, Jean-Vincent Placé a affirmé que les écologistes se retireraient en cas de dernière place dans une triangulaire, derrière le FN et un autre parti.

Rama Yade, pour l'UDI, a expliqué que, contrairement à l'UMP, elle respecterait le Front républicain en se désistant, sauf si le candidat PS est dans le viseur de la justice.

Du rab sur le Lab

PlusPlus