Myriam El Khomri raconte avoir "tenté" de refiler l’annonce des chiffres du chômage au porte-parole du gouvernement

Publié à 11h19, le 25 mars 2017 , Modifié à 11h22, le 25 mars 2017

Myriam El Khomri raconte avoir "tenté" de refiler l’annonce des chiffres du chômage au porte-parole du gouvernement
© AFP
Image Amandine Réaux


C’est un moment toujours difficile pour le ministre du Travail : l’annonce des chiffres du chômage, à chaque fin de mois. La tâche a été particulièrement ardue pendant le quinquennat de François Hollande. Il a fallu annoncer plus souvent une hausse qu’une baisse, avec l’impression que l’objectif présidentiel d’inverser la courbe du chômage s’éloignait un peu plus chaque mois.

Arrivée en septembre 2015 pour remplacer François Rebsamen au ministère du Travail, Myriam El Khomri a pensé à une solution pour se débarrasser de ce rendez-vous mensuel, comme elle le confie samedi 25 mars au Parisien :



À mon arrivée au ministère, j’ai tenté que ce soit le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, qui s’y colle. On sait bien que mois par mois ça n’a aucun sens.


Cette tentative a manifestement échoué et on a retrouvé la ministre du Travail chaque mois à 18 heures pour commenter les chiffres du chômage… sans que cela n’ait "aucun sens". On ignore si cela aurait eu plus de sens si Stéphane Le Foll avait fait le job à sa place.

Lors de la passation de pouvoir, "Rebs" avait prévenu sa successeure de ce "grand moment de solitude" mensuel. Redevenu maire de Dijon, François Rebsamen a continué à envoyer chaque mois "plein de pensées" par SMS pour l'encourager.

Un rendez-vous qui s’avère de moins en moins difficile avec l’inversion de la courbe du chômage en 2016. En février, le nombre de chômeurs est resté stable (- 0,1%) avec 3,46 millions d’inscrits à Pôle emploi en catégorie A.

Du rab sur le Lab

PlusPlus