Abandon de l’Exposition universelle : Jean-Christophe Fromantin, président du comité d'organisation, dénonce "la lâcheté" d’Edouard Philippe

Publié à 09h05, le 22 janvier 2018 , Modifié à 09h08, le 22 janvier 2018

Abandon de l’Exposition universelle : Jean-Christophe Fromantin, président du comité d'organisation, dénonce "la lâcheté" d’Edouard Philippe
© montage photo AFP / captures d'écran
Image Aurélie Marcireau


Il l’a appris samedi 20 janvier, par un tweet du JDD qui dans son édition du dimanche 22, révélait qu’Edouard Philippe renonçait à la candidature de la France à l’Exposition universelle pour 2025. Le Premier ministre soulignait la "faiblesse" du dossier et des raisons budgétaires. L’hebdomadaire explique qu’ Edouard Philippe a adressé un courrier au délégué interministériel en charge du dossier, Pascal Lamy, détaillant ses raisons. Mais ce courrier, Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly et président du comité d‘organisation de cette candidature, ne l’a pas reçu. Et il est furieux. A quelques heures d’une conférence de presse, il explique sur RTL ce 22 janvier :



D’abord je pense pas que ce soit la France qui renonce à l’Exposition universelle. C’est le Premier ministre, qui, tout seul, de manière assez lâche, renonce à l’Exposition universelle.

Il insiste :



Je l’ai appris par un tweet du JDD samedi soir alors que depuis 7 ans nous sommes des centaines à travailler sur ce grand projet pour la France en prenant soin de ne pas faire appel à l’argent public.(…)  Et donc, je l’apprends par un tweet couvert par un appel du directeur de cabinet du Premier ministre dans la foulée en me parlant d’une lettre que toute la presse semble avoir reçue mais que je n’ai toujours pas reçue. Personne ne m’a envoyé - à ce jour à cette heure-  personne ne m’a envoyé la lettre. J’ai eu droit à un coup de fil après que ça ait été annoncé et envoyé (sic) à la presse. Je trouve la méthode d’une lâcheté, d’une déloyauté, d’une indignité par rapport à la fonction de Premier ministre et à la considération qu’il peut avoir par rapport à tous ces gens, tous ces jeunes, tous ces acteurs qui depuis 7 ans travaillent sur l’Expo universelle.

L’ex-député UDI s ‘estime maltraité. Il assène :   



Je crois qu’il y a beaucoup plus d’égards pour ceux qui menacent et qui cassent à NotreDame des Landes que pour les dizaines, les centaines de personnes qui avec moi, avec d’autres bâtissent le projet  d’Expo universelle.  

D’Emmanuel Macron, pas de nouvelles non plus. Le maire de Neuilly souligne une « condescendance de la technocratie ».

Comme lui, de nombreux élus ont critiqué cette décision :

   






 

Du rab sur le Lab

PlusPlus