Images sexistes dans les transports: Pascale Boistard vise la publicité dénudée des Galeries Lafayette

Publié à 11h08, le 09 juillet 2015 , Modifié à 11h56, le 09 juillet 2015

Images sexistes dans les transports: Pascale Boistard vise la publicité dénudée des Galeries Lafayette
Tweets mentionnant la dernière campagne des Galeries / Pascale Boistard © images Galeries Lafayette et AFP
Image Delphine Legouté


SEXISTE ET RÉDUCTEUR - Le ministère des Droits des femmes dévoile ce 9 juillet son plan pour lutter contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports. Des mesures pour mieux accompagner et sécuriser les femmes victimes de ces agressions, mais pas seulement. Invitée de RMC ce jeudi, la ministre Pascale Boistard dit également travailler avec les publicitaires et les transporteurs pour supprimer les images à caractère sexiste dans les transports en commun.

Sont visées les publicités placardées par exemple dans le métro et jugées dégradantes. Des images "qui alimentent le harcèlement sexiste", selon la ministre. Elle dit :

On ne peut pas à la fois lutter contre le harcèlement sexiste et continuer à produire des images qui dégradent l’image de la femme, et en plus font considérer que la femme serait un objet à disposition de tous.

Invitée à donner un exemple précis, Pascale Boistard cite alors la dernière campagne des Galeries Lafayette affichée à l'occasion des soldes : une campagne considérée comme une agression pour certaines. On y voit une femme entièrement nue, le corps huilé, allongée de façon lascive, culotte de maillot de bain suspendue au bout de son pied. Pascale Boistard réagit

Il y a les Grands magasins parisiens qui en ce moment véhiculent ce genre d’image de la femme. (...) C'est les soldes et l’été mais on n’est pas obligé de véhiculer ce type d'image. Ce n'est pas une question de morale mais une question de respect. On ne peut pas vendre des bikinis en ne mettant même pas le bikini sur la femme, par exemple.

Et Pascale Boistard d'argumenter :

On sourit comme ça, c’est pas si léger que ça. Ça contribue à laisser penser que les femmes sont disponibles et qu’on peut justement leur dire des choses ou proférer des actes à leur encontre qui sont réprimés par la loi extrêmement durement, ce sont des agressions sexuelles.

Ce n'est pas la première fois que les Galeries Lafayette s'attirent les foudres des féministes. En 2002 par exemple, à l'occasion des soldes d'hiver, c'est une campagne publicitaire d'un tout autre genre avec Laetita Casta qui avait été considérée comme sexiste et réductrice.

Outre cette action anti-pubs sexistes, le gouvernement présente douze mesures parmi lesquelles un service de recueil des signalements d'agressions par SMS, un travail sur des outils de géolocalisation pour faciliter ces signalements ou encore l'expérimentation d'un arrêt à la demande des bus de nuit. Ces idées sont très largement issues du rapport sur le sujet rendu mi-avril par le Haut conseil à l'égalité femmes-hommes.







A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

Harcèlement dans les transports: Laurence Rossignol renvoie Sophie de Menthon dans les cordes





A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

Quand commence le harcèlement dans les transports ?

Un SMS pour signaler une agression

Du rab sur le Lab

PlusPlus