Rechercher

Alain Juppé se remet à bloguer. Après cinq mois de silence numérique, le ministre des Affaires étrangères signe une rafale de dix billets depuis le 24 février. Un carnet de campagne. Mais fermé aux commentaires.

Dimanche 4 mars, l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac a posté deux billets. Une critique de François "Hollande, l'incertain". Et une réaction à chaud à l'émission Dimanche Plus sur Canal Plus. Pour voler au secours de NKM.

  1. 1

    Dissertation sur le mot épuration

    Sur al1jup.com

    Dimanche, Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole du président-candidat était l'invitée de Dimanche Plus. La présentatrice Anne-Sophie Lapix l'interroge sur l'utilisation par Nicolas Sarkozy du mot "épuration". Un mot, historiquement lourd, prononcé par le chef de l'État  en marge d'un déplacement houleux à Bayonne, pour critiquer le candidat socialiste.

    Regardant l'émission dimanche midi, Alain Juppé s'énerve et écrit un billet de blog pour voler au secours de NKM et défendre l'utilisation du mot "épuration".

    Extraits 

    Visiblement Mme Lapix, qui est au demeurant une journaliste talentueuse, a un problème avec le mot “épuration” [...].En bon français, cela s’appelle en effet “épuration”. [...]Mais la journaliste n’en démord pas : c’est N. Sarkozy qui s’est mis dans son tort en utilisant le mot “épuration” qui a, forcément, des relents staliniens… Extraordinaire retournement de situation! Imaginons trente secondes que Nicolas Sarkozy ait évoqué le renvoi de hauts fonctionnaires connus pour leur engagement socialiste. Quel tohu-bohu médiatico-politique!Nous avons décidément du mal à franchir le mur médiatique.

  2. 2

    La dernière fois, c'était métaphore maritime

    Sur lelab.europe1.fr

    Le 24 février, Alain Juppé donnait déjà des leçons de journalisme. Cette fois-ci ce n'était pas Anne-Sophie Lapix mais un reportage de France Culture qui lui avait déplu. Et son billet était agrémenté d'une métaphore maritime.

    Nicolas Sarkozy, c’est la vague, puissante, sans cesse renouvelée qui apporte chaque jour son lot d’idées neuves et de propositions fortes.François Hollande, c’est le galet, roulé dans le ressac, qui tente d’exister. Différence avec le galet :Il s’use vite.

Du rab sur le Lab