Juppé estime que Poutine "choisit" son candidat de la primaire de la droite, aka Fillon

Publié à 23h09, le 24 novembre 2016 , Modifié à 00h40, le 25 novembre 2016

Juppé estime que Poutine "choisit" son candidat de la primaire de la droite, aka Fillon
Alain Juppé © Capture d'écran TF1

Alain Juppé ne s'en cache pas : il a été un tout petit peu surpris de voir Vladimir Poutine saluer la victoire de François Fillon au premier tour de la primaire de la droite. Mercredi 23 novembre, le président russe a ainsi loué les qualités de l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy, le présentant comme "un ami de Moscou". "Nous avons travaillé ensemble quand il était chef du gouvernement français. Il y a eu beaucoup de rencontres, nous avons développé des très bonnes relations", a ajouté le leader russe.

Alain Juppé, qui n'a pas eu droit aux mêmes égards, est donc "surpris". Pas des mots de Vladimir Poutine mais du fait que le président russe s'invite, comme ça, dans la primaire de la droite.

Ce jeudi soir, lors du débat de l'entre-deux tours organisé sur TF1, France 2 et France Inter, le maire de Bordeaux revient sur cette intervention de Vladimir Poutine. Et s'en sert pour attaquer, par ricochets, François Fillon. Il dit :

"

Je suis quand même un petit peu surpris de voir que c'est la première fois dans un débat, je pense, dans une élection politique française que le chef d'État russe choisit son candidat.

 

"

Alors non, Alain Juppé n'en fait pas "grief" à François Fillon, non non non. "Je constate, c'est tout", dit-il.

Mais on n'est pas obligé de le croire sur parole, notamment parce que le maire de Bordeaux ne porte pas particulièrement le leader russe dans son cœur, tout interrogatif qu'il est concernant son action en Syrie ou sur le fait que Vladimir Poutine instaure, dans l'état des relations internationales, un climat de "guerre froide", pour reprendre ses propres mots. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus