Anne Hidalgo se moque du député LR Pierre-Yves Bournazel qui "essaye toujours de se faire prendre en photo" avec elle avant de la critiquer

Publié à 18h59, le 10 novembre 2017 , Modifié à 19h03, le 10 novembre 2017

Anne Hidalgo se moque du député LR Pierre-Yves Bournazel qui "essaye toujours de se faire prendre en photo" avec elle avant de la critiquer
Pierre-Yves Bournazel et Anne Hidalgo. © Capture écran
Image Loïc Le Clerc


Anne Hidalgo a beaucoup d'ennemis. C'est d'ailleurs le titre d'un long portrait qui lui est consacré par M, le magazine du Monde, ce vendredi 10 novembre.

Justement, la maire socialiste de Paris évoque ses "détracteurs". Et, l'air de rien, elle balance le député LR Pierre-Yves Bournazel :

Forcément, ça n’est pas agréable de vous voir caricaturer par des adversaires qui, d’ailleurs, essayent toujours de se faire prendre en photo avec vous. Donc je dois être un peu populaire… Je vous en cite un. Bournazel. Alors lui, c’est le roi en la matière. Le nombre de fois où il a essayé de se faire prendre en photo à côté de moi pour expliquer après que je suis très dure… C’est très drôle.

Pour ne rien vous cacher, on a eu du mal à trouver des photos de Pierre-Yves Bournazel avec Anne Hidalgo, hormis celles pour la promotion des JO de Paris 2024 où l'élu de droite représentait la région Île-de-France.







Contacté par le Lab, le député LR trouve cette attaque de la maire de Paris "un peu étonnante", mais il "garde l'esprit olympique" :

Je ne comprends pas ce qu'elle veut dire, il y a peut-être quelque chose qui ne lui a pas plu, j'en sais rien. Dans cet article, j'ai surtout compris qu'Anne Hidalgo disait facilement du mal des gens qui eux ne pensaient pas forcément du mal d'elleC'est ainsi qu'elle se fait des ennemis. Moi, je lui reconnais des qualités, je peux reconnaître des points positifs dans sa politique, je l'ai déjà dit, mais je n'ai jamais dit qu'elle était dure, j'ai dit que son mandat était dur. Je la respecte, nous avons un certain nombre de divergences, mais nous avons travaillé ensemble dans la candidature de Paris aux Jeux olympiques. Je garde l'esprit olympique. Le journaliste explique bien que je suis un des rares à ne pas dire de mal d'elle, contrairement à beaucoup de ses amis et de sa famille politique.

En effet, à la suite de cette déclaration de la maire de Paris, Pierre-Yves Bournazel est cité par l'hebdomadaire du Monde. Le député affirme ceci : "Avec la maire, on a su travailler ensemble sur les JO, ce qui nous a amené à sympathiser. Et elle ne sympathise pas avec tout le monde, vous savez."

Sans vouloir entrer dans une polémique, Pierre-Yves Bournazel ajoute, toujours au Lab :

Je suis un peu amusé de tout ça. Mais si sa manière de faire, après avoir travaillé 18 mois ensemble sur la candidature de Paris, c'est de taper… C'est regrettable parce qu'elle donne raison à ceux qui, dans sa famille politique, explique qu'elle fonctionne comme ça.

Les derniers meilleurs ennemis d'Anne Hidalgo, ce sont Marcel Campion et les forains, en colère après que la mairie de Paris ait décidé de supprimer le marché de Noël des Champs-Élysées. Et ils ne seront pas les derniers.

Du rab sur le Lab

PlusPlus