Anticor demande à Emmanuel Macron de révoquer Patrick et Isabelle Balkany

Publié à 15h28, le 29 juillet 2017 , Modifié à 15h28, le 29 juillet 2017

Anticor demande à Emmanuel Macron de révoquer Patrick et Isabelle Balkany
Patrick et Isabelle Balkany. © AFP
Image Sébastien Tronche


UNE SEULE SOLUTION, LA RÉVOCATION - Le président de la République française a beaucoup de pouvoirs, beaucoup de prérogatives. Dont celle de révoquer un maire devenu incapable d'exercer correctement son mandat, selon un "article méconnu du Code général des collectivités territoriales", rappelait en 2015 Mediapart, soulignant que Nicolas Sarkozy l'avait fait à deux reprises.



C'est donc au nom de cet article que l'association Anticor, qui lutte contre la corruption et pour l'éthique en politique, a demandé une nouvelle fois, le 28 juillet au chef de l'Etat de révoquer le maire LR et son adjoint à la mairie de Levallois. Une requête formulée via une lettre ouverte à Emmanuel Macron après que le parquet national financier a demandé le 25 juillet le renvoi en correctionnelle du couple pour une affaire de fraude fiscale. Dans cette missive, le président d'Anticor écrit :

Une révocation peut être prononcée non seulement pour une faute grave commise dans l’exercice de leurs fonctions, mais aussi en cas de perte de l’autorité morale. Le Conseil d’État a ainsi considéré qu’il était possible de révoquer un maire condamné, voire simplement mis en examen lorsque la matérialité des faits est avérée.Or, Patrick et Isabelle Balkany sont renvoyés en correctionnelle pour blanchiment de fraude fiscale aggravée et déclaration mensongère de situation patrimoniale à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Le Parquet national financier a également requis le renvoi du maire de Levallois-Perret pour corruption passive, blanchiment de corruption par une personne dépositaire de l’autorité et chargée d’une mission de service public ainsi que prise illégale d’intérêts.

Et d'ajouter :

Pour ce motif, Anticor vous demande ‒ après l’avoir déjà formulé à votre prédécesseur ‒ de bien vouloir révoquer Patrick et Isabelle Balkany.

Une demande déjà formulée en 2015 par Anticor. Mais aussi par une association locale de Levallois-Perret. Le préfet des Hauts-de-Seine avait alors rejeté cette demande de révocation.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Le pôle "Gauche Forte" du PS demande la révocation de Robert Ménard de la mairie de Béziers 

Du rab sur le Lab

PlusPlus