Après "Stade 2", le Top 8 des émissions TV où Manuel Valls devrait aller

Publié à 17h34, le 28 mars 2016 , Modifié à 17h45, le 28 mars 2016

Après "Stade 2", le Top 8 des émissions TV où Manuel Valls devrait aller
© DR
Image Sylvain Chazot


Manuel Valls était l'invité, dimanche 27 mars, de Stade 2, sur France 2. À quelques semaines de l'Euro 2016 en France, le Premier ministre a profité de cette invitation pour rassurer les inquiets sur la sécurité autour de l'événement. Il a également parlé – encore – de Karim Benzema et de son devoir d'exemplarité, alors même qu'il glorifiait le pourtant tempétueux Johan Cruyff.

Ce n'est pas la première émission non politique à laquelle participe Manuel Valls. En octobre 2015, il avait répondu en direct à Cyril Hanouna qui l'avait appelé durant son émission Touche pas à mon poste, sur D8. En février 2015, au Salon de l'agriculture, il s'était tout bonnement invité sur le plateau de Midi en France, sur France 3. C'est dire si le chef du gouvernement ne rechigne jamais à s'exprimer à la télé…

Sauf que le nombre des émissions du PAF n'est pas illimité. Et la liste des plateaux sur lesquels le Premier ministre ne s'est pas encore rendu s'amenuise. Heureusement, le Lab est là pour aider le chef du gouvernement. Voici donc notre Top 8, non exhaustif, des émissions où Manuel Valls n'est pas encore allé.

#1 Sept à Huit




Tel Nicolas Sarkozy avant lui, Manuel Valls pourrait participer à l'émission phare de TF1 le dimanche. Le Premier ministre aurait alors tout loisir de parler de lui en répondant aux questions très très personnelles de Thierry Demaizière.

Point positif : la lumière est belle

#2 C à vous





En access prime time, c'est simple. Pour parler politique, hormis les chaines d'info en continu, le choix se limite à C à vous sur France 5 et au Grand Journal de Canal+.  La première émission faisant désormais plus d'audience que la seconde, Manuel Valls aurait tout intérêt à s'y rendre.

Point positif : le dîner est offert.

#3 Le divan

Niveau introspection, difficile de dépasser l'émission de Marc-Olivier Fogiel. Comme Jean-François Copé, Manuel Valls pourra parler de lui, de ses doutes, de ses craintes, de ses peurs qui l'étreignent le soir, mais aussi de ses espoirs.

Point positif : la situation est confortable

#4 Canal Football Club




Certains n'ont peut-être pas encore compris l'opinion de Manuel Valls au sujet de Karim Benzema. Sur le plateau du CFC, le dimanche soir, le Premier ministre pourrait donc une nouvelle (dernière ?) fois répéter qu'il ne veut pas que Didier Deschamps sélectionne l'attaquant français pour l'Euro 2016.

Point positif : Manuel Valls pourra aussi parler du Barça

#5 Touche pas à mon poste

En termes d'audience, l'émission de Cyril Hanouna fait partie de ce qu'il se fait de mieux dans le paysage audiovisuel français. S'il se plie au jeu du plateau (en gros, s'il chante Les Sardines), le Premier ministre pourrait toucher un public jeune et élargi.

Point positif : les "fanzouz" d'aujourd'hui sont les électeurs de demain

#6 Tout le monde veut prendre sa place

On prête à Manuel Valls des ambitions qui dépassent son poste actuel. Autant l'assumer jusqu'au bout et participer au jeu qui consiste à piquer le siège du champion en place.

Point positif : Nagui est super sympa

#7 N'oubliez pas les paroles

Combien de fois a-t-on entendu que Manuel Valls n'est pas vraiment socialiste, voire tout simplement qu'il n'est pas de gauche ? L'émission de Nagui pourra être l'occasion de montrer qu'il connaît sur le bout des doigts L'Internationale (comme Valérie Pécresse) ou Le chiffon rouge.

Point positif : Nagui est vraiment super sympa

#8 Là où je t'emmènerai





Cette pastille serait l'occasion pour Manuel Valls de nous parler de sa ville, Barcelone, la Ciutat Comtal nichée au bord de la Méditerranée aux multiples merveilles, de las Ramblas au Barrio gotico en passant par le Camp Nou, évidemment, antre du FC Barcelone.

Point positif : juste après le JT de TF1, le succès est garanti

Du rab sur le Lab

PlusPlus