Arnaud Montebourg prédit que François Hollande renoncera à être candidat en 2017 (et que Manuel Valls ira)

Publié à 10h10, le 10 février 2016 , Modifié à 10h10, le 10 février 2016

Arnaud Montebourg prédit que François Hollande renoncera à être candidat en 2017 (et que Manuel Valls ira)
Arnaud Montebourg. © AFP
Image Sébastien Tronche


MADAME SOLEIL – Il y pense, et pas seulement en se rasant le matin. Oui, Arnaud Montebourg prépare le terrain pour son retour en politique, avec la présidentielle de 2017 en ligne de mire. Une échéance à laquelle il aimerait beauuuucoup participer. D’autant plus qu’il y aura la place, pense-t-il.

Car l’ancien ministre du Redressement productif de François Hollande fait le pari, selon Le Canard Enchaîné de ce mercredi 10 février mais aussi selon L’Opinion, que le chef de l’Etat renoncera à être candidat à sa succession car il est "cuit" dans l’opinion. Conséquence, le PS sera contraint d’organiser la fameuse primaire inscrite dans ses statuts.

Autre prono de celui qui s’est reconverti (provisoirement ?) dans le privé : si François Hollande lâche l’affaire, Manuel Valls ira au charbon et briguera l’investiture suprême. Là, alors, lui, Arnaud Montebourg devra croiser le fer contre son ancien rival à la primaire PS de 2011 pour contrebalancer l'aile droite que le Premier ministre représente au sein du PS. "Il se voit comme une alternative à ses postures droitières", écrit l’hebdomadaire satirique.

Un scénario qu’imagine bien le frondeur socialiste François Kalfon, qui explique à l’Opinion :

Je verrais bien Valls qui porterait une ligne libérale autoritaire, et Arnaud une ligne patriotique et sociale.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> L'élogieuse description d'Arnaud Montebourg par Arnaud Montebourg 

> Ministre, Arnaud Montebourg confiait déjà vouloir "faire du business" pour revenir en 2022 pour la présidentielle  

Du rab sur le Lab

PlusPlus