Arnaud Montebourg s’habille en marinière pour louer le Made in France

Publié à 07h10, le 18 octobre 2012 , Modifié à 16h15, le 18 octobre 2012

Arnaud Montebourg s’habille en marinière pour louer le Made in France
Arnaud Montebourg pose pour Le Parisien Magazine du 19 octobre 2012 sur la couverture et en pages intérieuses
Image Le Lab

Par

#Fashionpolice - Le ministre du Redressement productif fait la une du Parisien Magazine, à paraître vendredi 19 octobre. Il y défend le produire en France, blender à la main et marinière sur les épaules.

Repérée par Guy Birenbaum, on voit donc Arnaud Montebourg tout de made in France vêtu avec en sous-titre : "Il y croit, on l’a testé".

 


 (Le Parisien Magazine, avec le photographe Philippe Garcia )

[Edit 10h30] Contacté par Le Lab, son cabinet précise que l'idée vient du Parisien Magazine mais qu'Arnaud Montebourg s'y est prêté bien volontiers:

C'est le quotidien qui l'a contacté pour faire la couverture de son spécial Made in France. Le ministre était prêt à un brin d'humour si ça peut permettre de lancer le débat. Nous n'avons pas eu droit de regard sur les photos ou la maquette.

Une séance photo très préparée. Avant de décider qu'il poserait habillé de marques françaises, Arnaud Montebourg a eu le choix entre trois mises en scène : un costume de James Bond, le port du traditionnel béret ou la marinière. Un mannequin a même pris la pose au préalable, dans ces trois situations, pour lui donner une idée du résultat sur photo.

C'est donc la marinière qui l'a emporté, "plus proche du sujet". Et chaque élement a été pensé pour "promouvoir le made in France": 

Le ministre a endossé des produits français : une marinière  ">Armor Lux  et une montre Herbelin. Il tient dans la main un blender Moulinex.

Dans les pages intérieures, Arnaud Montebourg pose de nouveau, cette fois-ci avec des chaises françaises.

 


(Le Parisien Magazine, avec le photographe Philippe Garcia )

François Vey, le rédacteur en chef du Parisien Magazine précise au Lab les conditions de cette prise de vue :

Nous avons acheté toute une série de produits made in France puis nous l’avons laissé choisir ceux avec lesquel il voulait poser.La prise de vue, une semaine avant la parution de notre hebdomadaire, a duré deux heureset a, je pense, amusé le ministre.Nous voulions pour la couverture, une photo où le ministre se lâche un peu en enlevant son costume, d’où la marinière. En pages intérieures, c’est lui qui a choisi les trois chaises bleu, blanc et rouge.

Le tout sous l'oeil du photographe Philippe Garcia auteur, notamment, du portrait de la journaliste et compagne du ministre, Audrey Pulvar. Elle avait posé rose entre les dents pour la couverture des Inrockuptibles en mars 2012.

 

Bonus : La marinière d'Arnaud Montebourg était également à l'honneur ce 18 octobre dans l'émission Le Grand 8, dans laquelle Audrey Pulvar est chroniqueuse. "Il a un super look", lui fait remarquer une de ses collègues. Ce à quoi la journaliste répond en riant :

Ah c’est sûr que ça va être difficile de le garder après une photo comme celle-là !

> Arnaud Montebourg, premier VRP des marques françaises ?

Au conseil des ministres du 3 octobre déjà, il était arrivé à bord de la nouvelle Renault Zoe électrique - pas encore commercialisée - en criant aux journalistes : "Elle est au prix de la Clio !"



De même, après une visite aux usines Atol à Beaune fin août, le ministre du Redressement productif est presque devenu l'égérie de la marque en apparaissant sur ... un essui lunette.



(image Le Petit Journal)

Par Sébastien Tronche, Delphine Legouté et Paul Larrouturou.

Du rab sur le Lab

PlusPlus