Assises de Marine Le Pen : désormais, le FN vend des t-shirts fabriqués en France

Publié à 11h39, le 04 février 2017 , Modifié à 11h57, le 04 février 2017

Assises de Marine Le Pen : désormais, le FN vend des t-shirts fabriqués en France
Un t-shirt made in France vendu aux "Assises présidentielles" de Marine Le Pen, à Lyon samedi 4 février 2017 © DR
Image Sylvain Chazot


Ils en avaient marre d’être attaqués sur leur manque visible de patriotisme économique. Le Front national a donc réagi. Désormais, le parti vend à ses militants des t-shirts fabriqués en France, comme le Lab a pu le constater de ses propres yeux ce samedi 4 février, depuis les "Assises présidentielles" de Marine Le Pen organisées à Lyon.





Un *gros* changement qui ne doit évidemment rien au hasard. "On ne voulait pas que vous nous attaquiez là-dessus", s’amuse auprès du Lab Jordan Bardella, secrétaire général du FN 93 et conseiller régional d’Île-de-France, croisé devant le stand concerné. L’élu frontiste reconnaît néanmoins que le coût n’est pas le même entre un t-shirt fabriqué en France et un autre produit à l’étranger. "On avait réfléchi à faire pareil pour la campagne des régionales avec Wallerand de Saint-Just. Mais on avait dû renoncer. C’était trop cher", admet-il.

En septembre 2015, lors des universités d’été du FN à Marseille, le parti avait surpris un peu tout le monde en proposant à la vente des t-shirt made in Morocco. Une situation qui avait valu attaques et moqueries à l’adresse du parti auto-proclamé chantre du made in France. 

En septembre 20016, fort de son échec passé, le FN avait vérifié que les t-shirt vendus aux Estivales de Fréjus n’étaient pas fabriqués à l’étranger, contrôlant les stands la veille de l’événement. Raté encore une fois. On pouvait notamment trouver des sweats de la marque AWDis, une enseigne… britannique. Impossible en revanche de savoir où les vêtements en question avaient été fabriqués : les étiquettes ne le mentionnaient pas. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus