Avant de quitter le ministère de la Justice, les conseillers de Taubira ont broyé leurs archives

Publié à 20h39, le 16 février 2016 , Modifié à 23h39, le 16 février 2016

Avant de quitter le ministère de la Justice, les conseillers de Taubira ont broyé leurs archives
© AFP
Image Sylvain Chazot


Le passage de témoin entre Christiane Taubira et Jean-Jacques Urvoas au ministère de la Justice n'aura pas été très cordial, du moins en coulisses. Si, face caméra, l'ex-ministre a volontiers souri en enfourchant son vélo place Vendôme, l'ambiance était beaucoup plus ombrageuse dans les couloirs de la Chancellerie.

Difficile en effet, pour certains, d'accepter la nomination comme garde des Sceaux d'un proche de Manuel Valls. Selon Le Canard Enchaîné de ce mercredi 17 février, certains conseillers ont donc pris une drôle d'initiative : se débarrasser de toutes leurs archives. Voici ce qu'écrit l'hebdomadaire :

Les anciens conseillers ont, tous ou presque, broyé leurs archives et même 'écrasé les données' de leurs ordinateurs.

Bonne ambiance donc que certains collaborateurs pourraient être tentés d'expliquer par la supposée attitude de Jean-Jacques Urvoas. "Nous étions tous prêts à assurer la transition et à aider Jean-Jacques Urvoas, mais il nous a à peine salués et nous a méprisés", assure un ancien membre du cabinet de Christiane Taubira au Canard.  

Reste quand même une "archive" : la vidéo des adieux de la ministre à son équipe, un moment que l'intéressée elle-même souhaitait voir immortalisé.

Comme le souligne Marianne, cet épisode n'est pas sans rappeler la passation de pouvoirs entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, en 2012. Le même Canard Enchaîné racontait alors que les équipes du président sortant avaient broyé tout le courrier qui avait été envoyé à son successeur depuis son élection 9 jours plus tôt. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus