Benoît Hamon assis face à François Hollande lors du dîner annuel des organisations arméniennes de France

Publié à 09h40, le 09 février 2017 , Modifié à 09h40, le 09 février 2017

Benoît Hamon assis face à François Hollande lors du dîner annuel des organisations arméniennes de France
François Hollande, Benoît Hamon, Anne Hidalgo et Charles Aznavour au dîner des organisations arméniennes de France. © Montage Le Lab via BFMTV

François Hollande a annoncé mercredi 8 février qu’il envisageait une "Journée nationale de commémoration de tous les génocides, crimes de guerre et crimes contre l'humanité", à l’occasion du dîner annuel du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF), dans un grand hôtel parisien. La France, a fait valoir le chef de l’État, "a toujours voulu soutenir les Arméniens dans leur combat pour la reconnaissance du génocide".

L’événement était en fait très politique. "La France peut se diviser à l’occasion des élections, pas à l’occasion des primaires, rassurez-vous", a plaisanté François Hollande qui était assis en face du candidat PS à la présidentielle Benoît Hamon et de la maire PS de Paris Anne Hidalgo. Valérie Pécresse, présidente LR de la région Île-de-France, était également de la partie, tout comme Jean-Luc Bennahmias, ex-candidat du Front démocrate à la primaire de la Belle Alliance Populaire, ainsi que des députés de tous bords. Seul absent "excusé" : François Fillon [voir bonus].

Selon l’AFP, le Président et le candidat PS ont échangé quelques mots. Au micro de Franceinfo:, Benoît Hamon a sobrement commenté son dîner en face de François Hollande en disant qu’il s’était "bien" passé. Les deux hommes avaient pu discuter plus longuement, une heure durant, lors de leur entretien à l’Élysée une semaine auparavant après la victoire du frondeur à la primaire.

Pour l’anecdote, le chanteur d’origine arménienne Charles Aznavour était assis à côté de François Hollande, qu’il va "regretter". "Hamon il est jeune, je cherche la stature, le Président doit avoir une stature", a-t-il dit à Franceinfo: à propos du candidat PS. "La France vote, choisit un Président qui devient le Président des Français ; je suis Français, il devient mon Président, voilà, c’est simple", a commenté l’interprète de "La Bohème" à propos d’une éventuelle victoire de Benoît Hamon en mai prochain.



[BONUS TRACK]

Empêtré dans l’affaire des emplois fictifs présumés de son épouse Penelope, François Fillon se fait discret. Le candidat LR a ainsi décommandé sa venue au dîner à la dernière minute. Ce que Valérie Pécresse a un peu galéré à justifier auprès de Franceinfo: :

 

"

Malheureusement, il avait un engagement déjà pris, et je lui avais suggéré de venir mais il avait déjà son dîner qui était prêt.

"

 

Forcément, si les pâtes aux saucisses étaient déjà prêtes…

Du rab sur le Lab

PlusPlus