Benoit Hamon se moque lui-même de son score à la présidentielle

Publié à 11h07, le 03 décembre 2017 , Modifié à 11h11, le 03 décembre 2017

Benoit Hamon se moque lui-même de son score à la présidentielle
Benoît Hamon © AFP
Image Sylvain Chazot


Benoît Hamon a lancé samedi 2 décembre son nouveau mouvement : Génération.s, un mouvement "structuré autour du triptyque démocratie, écologie, justice sociale", selon l'ancien socialiste.

Tout n'est pas chaos, à côté. Tous ses idéaux ne sont pas des mots abîmés. Mais Benoît Hamon cherche tout de même des âmes qui pourront l'aider. Génération.s est là pour les fédérer. Car Benoît Hamon est un peu désenchanté. La débâcle de la présidentielle n'est pas tout à fait digérée. Mais il s'en amuse. Samedi, reprenant la fameuse citation de Nelson Mandela, "je ne perds jamais : je gagne ou j'apprends", l'élu a ajouté :

Vu mon score à la présidentielle, j'ai beaucoup appris et j'ai tiré les leçons de tout cela.

Ou comment plaisanter sur ce score de  6,36% de voix au premier tour. Et regarder avec philosophie cette place de cinquième homme de la présidentielle. Mais tout le monde n'a pas cette vision. Son ancien camarade, Olivier Faure, n'aime pas forcément les leçons tirées de cet échec. "Benoît est populaire mais personne n'a envie de l'accompagner dans son délire politique. Mélenchon n'attend qu'une chose, qu'il s'essouffle et crève", commente auprès du JDD le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, visiblement moins amusé.

Du rab sur le Lab

PlusPlus