Bernard Cazeneuve et Benoît Hamon assurent le minimum après leur entretien à Matignon

Publié à 18h14, le 30 janvier 2017 , Modifié à 18h17, le 30 janvier 2017

Bernard Cazeneuve et Benoît Hamon assurent le minimum après leur entretien à Matignon
© Montage photos via Le Lab

COMPOL - C’était le premier rendez-vous majeur du nouveau candidat à la présidentielle du PS. Benoît Hamon a échangé avec le Premier ministre Bernard Cazeneuve pendant 1 h 30 ce lundi 30 janvier à Matignon. Les deux responsables socialistes ont pourtant assuré le minimum.

 

  • Pas d'affiche commun des deux à la sortie de l'entretien

Benoit Hamon est arrivé seul à Matignon. Bernard Cazeneuve n’a pas non plus raccompagné le vainqueur de la primaire de la Belle Alliance Populaire. A l’issu de l’entretien, le candidat du PS a d’abord pris la parole devant les journalistes, avant que le Premier ministre fasse de même quelques minutes plus tard. Chacun dans son coin donc. La veille, après l’annonce des résultats de la primaire, Benoît Hamon et Manuel Valls s’étaient en revanche affichés ensemble dans la cour du siège du PS pour une poignée de mains. Brièvement et sans beaucoup plus d‘ardeur, toutefois.

  • Un hommage à Manuel Valls…

Même si Benoit Hamon a reçu le soutien de Bernard Cazeneuve et que ce dernier a félicité le candidat "pour sa victoire et sa campagne", le chef du gouvernement a eu des mots chaleureux pour Manuel Valls. "Je veux exprimer une pensée amicale pour Manuel Valls. Je veux saluer son action et ses combats", a-t-il déclaré. Il a ajouté : "C’est un homme d’Etat avec lequel je suis fier d’avoir gouverné".

  • Et une pique à Benoît Hamon

Le Premier ministre a prévenu le candidat socialiste à la présidentielle : pour lui, la gauche "ne réussira pas sans assumer le bilan du quinquennat de François Hollande". Mais cette petite pique n’a pas inquiété Benoît Hamon. "Je sors de cet entretien satisfait et heureux de voir que les bases du rassemblement sont posées dans des termes extrêmement clairs", a souligné le député des Yvelines. 

 

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus