Bruno Le Roux demande à François Hollande de donner rapidement un "signal de candidature"

Publié à 10h17, le 01 septembre 2016 , Modifié à 10h17, le 01 septembre 2016

Bruno Le Roux demande à François Hollande de donner rapidement un "signal de candidature"
Bruno Le Roux. © AFP

Le temps s’accélère. Et la majorité présidentielle est sous pression. Alors qu’Emmanuel Macron a lâché François Hollande en quittant le gouvernement à moins d’un an de l’élection présidentielle, et que de nombreux socialistes (proches de Valls, Montebourg...) conjurent François Hollande de ne pas se représenter, la "hollandie" est aux abois. Et demande au chef de l’Etat de clarifier rapidement ses intentions.

Invité de Radio Classique ce jeudi 1er septembre, Bruno Le Roux, proche de longue date de François Hollande, lui demande de "donner un signal de candidature" dès la semaine prochaine. Le patron des députés PS lance ainsi :

"

Il ne peut pas ne pas y avoir de suite à ce qu'il a fait pendant ces cinq années (...). Moi je souhaite qu'à ce moment, il puisse ouvrir des perspectives (...). Il faut que le président donne dès la semaine prochaine un signal de candidature.

"

Soit le 8 septembre, jour lors duquel François Hollande a prévu de s'exprimer sur le thème de "la démocratie face au terrorisme" lors d'un colloque organisé par la fondation Jean Jaurès. Le chef de l’Etat avait pourtant déclaré en mai qu'il donnerait sa décision sur sa candidature "à la fin de l'année". Il a aussi fait savoir que s'il devait être candidat, il se conformerait à la primaire décidée par le PS. Il serait alors le premier chef de l'Etat en fonction à se plier à pareil exercice.

Le président du groupe PS à l'Assemblée incite donc François Hollande à accélérer son calendrier pour 2017 à l’approche de la primaire de la droite. A la question de savoir si ce n'était pas un peu tard d'attendre ce scrutin interne à l’opposition pour se déclarer, Bruno Le Roux a répondu par l'affirmative :

"

Oui je le pense. Je pense que c'est un peu tard, je pense que le président doit donner des signes rapidement de ce qu'il veut faire.

"

Sur la multiplication des candidatures à gauche, Bruno Le Roux juge par ailleurs qu'elles "éclatent le camp et font que les possibilités de victoire s'amenuisent".

Du rab sur le Lab

PlusPlus