Bruxelles : Bruno Le Roux regrette son tweet polémique mais se trouve une nouvelle excuse

Publié à 15h18, le 22 mars 2016 , Modifié à 15h21, le 22 mars 2016

Bruxelles : Bruno Le Roux regrette son tweet polémique mais se trouve une nouvelle excuse
Bruno Le Roux © Capture d'écran France 3
Image Sylvain Chazot


Le message publié sur Twitter par Bruno Le Roux ce mardi 22 mars, moins d'une heure après les attentats perpétrés à Bruxelles, a provoqué colère et indignation de la part d'une partie de la classe politique. Dans ce tweet, le chef du groupe PS à l'Assemblée nationale s'en prend à la droite sénatoriale qui a réécrit l'article 2 du projet de réforme constitutionnelle, réintroduisant la notion de binationalité concernant la déchéance de nationalité. Des propos polémiques difficilement lisibles alors que la capitale belge était frappée par des attaques terroristes.





Ce mardi après-midi, interrogé par France 3 avant la séance de questions au gouvernement, Bruno Le Roux dit "regretter" ce tweet. Mais il a désormais une excuse : il avait écrit ce tweet lundi soir avant de le programmer pour publication mardi matin.

Il dit :



Je regrette ce tweet que j'avais préparé hier soir pour le débat de cette après-midi au Sénat et qui est parti au moment où il y avait ces attentats. Et je regrette la confusion qui a pu être celle d'un tweet où je ne fais pas référence à Bruxelles, vous l'aurez noté.

Une ligne de défense qui change de celle adoptée par… Bruno Le Roux mardi, en fin de matinée, devant l'Assemblée nationale. Comme le relayait la journaliste d'iTélé Camille Langlade, le député PS avait alors expliqué ne pas avoir eu "connaissance des attentats" au moment de la rédaction du tweet en question. Ce qui laissait entendre que le tweet n'avait pas été programmé mais écrit mardi matin…

Pour un tweet polémique, Bruno Le Roux donne donc deux explications. Et, désormais, une excuse.

Sur le fond, en revanche, le président du groupe PS à l'Assemblée nationale considère toujours que le débat au Sénat sur la réforme constitutionnelle n'a pas été "constructif". 







À LIRE SUR LE LAB :  

Explosions à Bruxelles - Wallerand de Saint Just et Robert Ménard mettent moins d'une heure pour lancer la machine à polémiques

Bruxelles : Bruno Le Roux maintient son tweet mais assure qu'il "n'avait pas connaissance des attentats" lorsqu'il l'a publié

> Bruxelles : pour Nicolas Sarkozy, "Bruno Le Roux a été indigne" avec son tweet sur la droite et la déchéance

Du rab sur le Lab

PlusPlus