Camouflet pour Nicolas Sarkozy, obligé d’annuler un déjeuner avec les présidents de région LR

Publié à 15h27, le 21 janvier 2016 , Modifié à 16h29, le 21 janvier 2016

Camouflet pour Nicolas Sarkozy, obligé d’annuler un déjeuner avec les présidents de région LR
Xavier Bertrand et Valérie Pécresse © PATRICK KOVARIK / AFP
Image Sébastien Tronche


ON PEUT PAS, ON A PISCINE - Les temps sont durs pour Nicolas Sarkozy. Même réussir à organiser un déjeuner avec les nouveaux présidents de région LR semble être une gageure pour le président du parti. Car le "tout sauf Sarkozy" est ressuscité par… la droite elle-même. Et cet épisode en donne une certaine illustration.

Ainsi apprend-on ce jeudi 21 janvier tant dans L’Opinion que dans les confidentiels du Point que l’invitation à déjeuner des présidents de région n’a pas reçu l’accueil espéré. Loin de là. Très loin de là même. Nicolas Sarkozy les avait pourtant invités pour un petit gueuleton le 20 janvier. Mais les multiples désistements ont poussé le probable candidat à la primaire à annuler le rendez-vous. Un camouflet.

Un proche d’un "édile" ironise ainsi dans Le Point :

Ils avaient tous piscine !

Premiers à décliner ce déjeuner, Xavier Bertrand, nouveau patron de la grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Valérie Pécresse, nouvelle présidente de l’Ile-de-France et Christian Estrosi, boss de la région Paca à l’antisarkozysme grandissant. Tous avaient annoncé au lendemain de leur victoire régionale l’envie de "faire de la politique autrement". Ceci explique-t-il cela ?

Et puisque le président de la grande région Est Philippe Richert s’est mêlé à la cohorte des déserteurs, Nicolas Sarkozy a préféré tout annuler que de faire un dej’ a minima avec seulement deux des six présidents des régions gagnées par son parti, Bruno Retailleau et son nouveau numéro 2 rue de Vaugirard Laurent Wauquiez.

Du rab sur le Lab

PlusPlus