Castaner insiste (beaucoup) sur le "jeune âge" du nouveau chef d'état-major, plus jeune de... six ans que Villiers

Publié à 14h38, le 19 juillet 2017 , Modifié à 14h35, le 26 décembre 2017

Castaner insiste (beaucoup) sur le "jeune âge" du nouveau chef d'état-major, plus jeune de... six ans que Villiers
Christophe Castaner. © BERTRAND GUAY / AFP

C'en est donc fini de Pierre de Villiers. Le chef d'état-major a remis sa démission à Emmanuel Macron ce mercredi 19 juillet. Dans la foulée, François Lecointre a été nommé à la tête des armées. Enfin, juste en dessous du "chef" qu'est le Président.

Ce mercredi, lors du compte-rendu du point presse du Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, est revenu sur ce transfert de l'été. Et il a bien, mais alors bieeen insisté sur un point : le haut-gradé est "jeune". Il lance :

 

"

C'est un général jeune, dont l'action pourra s'inscrire justement dans la durée, ce qui est important au moment où nous allons actualiser la loi de programmation militaire. Elle doit être discutée et votée en 2018 pour guider les armées dans les années à venir et donc ça nous paraît essentiel aussi d'avoir quelqu'un qui est né en 1962 et qui pourra accompagner évidemment le grand projet que nous venons de porter pour notre armée.

"

 

 

Au total, Christophe Castaner aura souligné trois fois en trois minutes l'âge de François Lecointre. Ce dernier a 55 ans. Pierre de Villiers en avait 61. Six ans de moins, et vous voilà "jeune".

La démission de Pierre de Villiers a été la conséquence d'une petite semaine de bras-de-fer entre lui et Emmanuel Macron. A l'origine, le chef d'état-major avait critiqué, le 13 juillet devant la commission de la Défense de l'Assemblée nationale, les économies de 850 millions d'euros demandées à la Défense en 2017, assurant qu'il ne se laisserait pas "baiser" par Bercy. Mais ses propos ont fuité du huis-clos.

Emmanuel Macron avait alors vertement recadré le militaire, lui rappelant qui est le "chef" et le poussant doucement vers la sortie en déclarant :

 

"

Si quelque chose oppose le chef d'état-major des armées au président de la République, le chef d'état-major des armées change.

"

François Lecointre prendra ses fonctions jeudi et accompagnera le chef de l'État et la ministre des Armées Florence Parly lors d'un déplacement sur la base aérienne d'Istres.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB
Démission du chef d'état-major : toute la classe politique clame son amour à Pierre de Villiers

Du rab sur le Lab

PlusPlus