Ces élus de droite toujours aux côtés de La Manif pour tous

Publié à 16h05, le 01 février 2014 , Modifié à 16h17, le 01 février 2014

Ces élus de droite toujours aux côtés de La Manif pour tous
Manifestation du 26 mai 2013. (Maxppp)
Image Ivan Valerio

Par

Une semaine après le "Jour de colère", c'est au tour de la "Manif pour tous" de défiler dans les rues de Paris et de Lyon. Ce 2 février, les opposants au mariage des homosexuels se retrouvent pour marquer leur combat notamment contre la procréation médicalement assistée. (PMA) 

Parmi eux, des élus de la République. Des membres de l'UMP et de l'UDI soutiennent ce mouvement et s'affichent sur les réseaux sociaux. 

Sur Twitter, Hervé Mariton, en pointe lors du débat sur le "mariage pour tous", annonce qu'il sera bien présent lors de cette manifestation. Yannick Moreau, député UMP de Vendée et Jean-Pierre Audy, député européen UMP en font de même : 

























Sur le compte YouTube de "la Manif pour tous", d'autres responsables politiques ont fait savoir qu'ils seront dans le cortège pour tenter de contribuer à une démonstration de force. Parmi eux, le député UMP Philippe Gosselin, Claude Goasguen, député-maire du 16e arrondissement de Paris, et Jean-Frédéric Poisson, député et président du PCD. 



Des milliers de personnes sont attendues à Paris et à Lyon par les organisateurs de la Manif pour tous qui, après avoir combattu le mariage homosexuel, entendent s'opposer à la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes et à la gestation pour autrui (GPA).

Sans confirmer leurs présences, d'autres élus ont apporté leur soutien à cette manifestation. Laurent Wauquiez, vice-président de l'UMP, Charles de Courson, député UDI, ou encore Valérie Boyer et François de Mazières, parlementaires UMP, ont appelé à manifester le 2 février. 

De son côté, le député socialiste Jérôme Lambert, un des élus PS à s'être opposé au mariage des homos, a de nouveau apporté son soutien à la manifestation tout en précisant qu'il n'y prendrait pas part. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus