Ces personnalités et élus qui soutiennent Emmanuel Macron sitôt la victoire de Benoît Hamon à la primaire de la BAP

Publié à 07h26, le 30 janvier 2017 , Modifié à 22h07, le 30 janvier 2017

Ces personnalités et élus qui soutiennent Emmanuel Macron sitôt la victoire de Benoît Hamon à la primaire de la BAP
Emmanuel Macron. © AFP
Image Sébastien Tronche


Si les ténors du Parti socialiste ont, dès la victoire de Benoît Hamon face à Manuel Valls à la primaire de la BAP, appelé à l’unité et au rassemblement, ce n’est pas encore gagné pour le candidat investi par le PS pour la présidentielle. Car chez les vallsistes, on n’est pas toujours très enclin à se rassembler derrière l’ex-frondeur.

Certains n’ont pas attendu une nuit de réflexion pour quitter le navire socialiste dès dimanche 29 janvier au soir pour rejoindre Emmanuel Macron. En désaccord avec la ligne politique représentée par Benoît Hamon, le premier député PS à rejoindre En Marche a été l’élu du Cantal, Alain Calmette. Ainsi a-t-il tweeté des 22h :

Au vu des résultats de la primaire et conformément à mes convictions, je m’engage derrière Emmanuel Macron.

"Malgré ma loyauté sans faille au Parti socialiste auquel j’appartiens depuis 24 ans, il m’est, en conscience, impossible d’apporter mon soutien au vainqueur de la primaire", écrit-il dans un texte diffusé sur les réseaux sociaux.

Même chemin de Solférino vers En Marche pour le député Marc Goua qui a confié dimanche soir au Courrier de l’ouest qu’il va "voter Macron" à l’élection présidentielle. "Moi je n'étais pas toujours d'accord avec le gouvernement mais par discipline j'ai voté toutes les lois. C'est un peu bizarre que les mêmes disent aujourd'hui qu'il faut se plier à la majorité. Je confirme que je vais voter Macron", explique-t-il pour justifier son choix.

Pour un troisième parlementaire socialiste, ce n’est pas encore un ralliement en bonne et due forme à Emmanuel Macron mais ça y ressemble bien. Ainsi Dominique Baert, député-maire PS de Wattrelos a expliqué préférer son "cousin" Emmanuel Macron au "faux frère" Benoît Hamon. Ce qui laisse peu de doutes sur ses intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle.



Ils ne sont pas parlementaires mais ont soutenu leur candidate Sylvia Pinel à la primaire de la BAP. Les radicaux de gauche d’Ille-et-Vilaine ont publié dimanche un communiqué pour appeler "à soutenir Emmanuel Macron" après la victoire de Benoît Hamon. "La victoire de Benoît Hamon est celle de la gauche idéologique sur la gauche pragmatique. Cette gauche ne pourra pas gagner en mai prochain", estiment-ils.

Enfin, personnalité de la gauche, soutien de François Hollande en et depuis 2012, Pierre Bergé a annoncé sur Twitter apporter son soutien "sans restriction" à Emmanuel Macron.



Le début d'une longue série ? Au PS, selon Le Parisien, on parie sur "quelques dizaines" de ralliements à l'ancien ministre de l'Economie. Mais du côté de chez Macron, on espère beaucoup plus. "Chez les grands élus, les parlementaires, cela peut monter à quarante", espère-t-on dans le camp d'Emmanuel Macron.

Du rab sur le Lab

PlusPlus