Cet adjoint à la mairie de Paris qui se mate tranquillement un match de l'Euro en plein Conseil de Paris

Publié à 18h03, le 13 juin 2016 , Modifié à 18h09, le 13 juin 2016

Cet adjoint à la mairie de Paris qui se mate tranquillement un match de l'Euro en plein Conseil de Paris
© Capture d'écran Twitter

#FOOTPOLITIQUE – C'est un peu le problème numéro 1 pour les fans de football durant l'Euro 2016 : comment suivre les matchs lorsque ceux-ci se déroulent en plein journée et que l'on est censé travailler ? L'adjoint à la mairie de Paris Jean-François Martins a trouvé la solution. Avec un bon ordinateur et une bonne connexion internet, le tour est joué. C'est donc tout naturellement que l'élu en charge du Tourisme et des Sports a pu suivre, ce lundi 13 juin, la rencontre entre l'Espagne et la République Tchèque, tout en assistant à la séance du Conseil de Paris. Malin.

Tout cela n'a pas échappé au groupe LR au Conseil de Paris qui a décidé, lui-aussi, de profiter des nouvelles technologies pour filmer l'élu en train de mater la victoire de la Roja puis de diffuser la vidéo sur les internets. On y voit Jean-François Martins, son ordinateur branché sur ce qui semble être BeIN Sports, et le journal L'Équipe délicatement posé à côté.

À noter que les débats du Conseil de Paris concernaient ce lundi la sécurité.

L'ancien responsable du MoDem n'a que moyennement apprécié les remarques des Républicains. Dans un premier temps, ila rétorqué que lui, au contraire de certains élus LR, était "en séance". Puis, interpellé sur Twitter par la conseillère LR Deborah Pawlik, l'apostrophant sur son sens un peu particulier des priorités, Jean-François Martins s'est montré beaucoup plus sec. Il a écrit :

"

Le niveau de vos interventions est tel que mon cerveau a encore un peu de disponibilité pour suivre le match.

 

"

Jean-François Martins n'est pas le premier élu à profiter ainsi des nouvelles technologies pour regarder un match de football au lieu de travailler ses dossiers. Durant la Coupe du monde 2014 au Brésil, Jean-Marie Le Guen avait discrètement suivi, depuis le banc des ministres à l'Assemblée nationale, la rencontre entre la France et l'Équateur, grâce à son iPad. Le match avait eu le mauvais goût d'être programmé durant les débats sur le projet de loi de finances rectificative…

Du rab sur le Lab

PlusPlus