Cette carte de voeux de Manuel Valls qui a coûté 36.000 euros

Publié à 21h12, le 12 janvier 2016 , Modifié à 13h45, le 13 janvier 2016

Cette carte de voeux de Manuel Valls qui a coûté 36.000 euros
© PASCAL GUYOT / AFP
Image Etienne Baldit


PAS CHER - Un petit carton de deux pages. La statue de la République sur fond bleu, des petits points bleu-blanc-rouge un peu partout, quelques drapeaux tricolores et ces mots : "L'exigence et l'espoir... c'est la République". C'est ainsi que Manuel Valls a souhaité ses "meilleurs voeux pour 2016".

View post on imgur.com
View post on imgur.com








Sobre, efficace, simple. Oui enfin, "sobre" et "simple", c'est vite dit. Car d'après Le Canard Enchaîné mercredi 13 janvier, pour faire réaliser cette carte de voeux, le Service d'Information du Gouvernement (SIG) a déboursé la coquette somme de 36.480 euros. Un chiffre donné à l'hebdomadaire par Christian Gravel, le directeur du SIG, service placé sous l'autorité du Premier ministre et qui gère la communication gouvernementale.

Le Canard fait les comptes :



À raison de 4.000 exemplaires expédiés aux élus, patrons, syndicalistes ou journalistes, chaque carte a donc coûté la bagatelle de 9,12 euros. Sans compter les frais d'impression, de mise sous pli et d'expédition...

C'est l'agence Publicis qui a été chargée de la chose. Mais cela ne s'est visiblement pas passé comme prévu. Le journal satirique raconte : "Le SIG avait signé, à l'automne, un premier bon de commande pour 16.800 euros seulement. Le résultat n'ayant pas plu au camarade Valls et à son équipe de fils de pub, Publicis a été prié de se remettre au boulot. Contre le versement d'une modeste rallonge de 19.680 euros..."

En tout, 66 projets ont été élaborés, avec l'intervention de "cinq artistes" selon Le Canard. Certains n'ont pas été retenus, d'autres "ont fini sur le site internet de Matignon", ajoute l'hebdomadaire. Et c'est donc cette carte toute simple, mais à neuf euros l'unité, qui a été choisie.







[EDIT 13 JANVIER]  Précisions du SIG

Mercredi, le SIG a tenu à apporter des précisions auprès du Lab sur cette information du Canard Enchaîné. Si le montant de 36.480 euros est confirmé, les services de com' du Premier ministre rappellent que le budget en 2015 était similaire : 30.000 euros. Christian Gravel indique que ce sont 3 créations qui ont été sélectionnées avec des déclinaisons notamment pour des animations sur le web et les réseaux sociaux.





Des outils de communication utilisés également au moment des commémorations des attentats. Il ne s'agit donc pas d'une simple carte papier.







Les commémorations des attentats sont d'ailleurs l'une des raisons du coût de cette carte : "On approchait de la date anniversaire des attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher, et nous étions un mois après le 13 novembre, explique Christian Gravel. Nous avions donc une exigence très forte sur le message que nous souhaitions envoyer."

Dernier élément : ce sont 18.000 cartes de vœux qui ont été réalisées pour l'ensemble des services de Matignon soit au final un coût de 2,28 euros par carte. "Rien de scandaleux quand on connaît les prix du marché et que l'on fait appel à des agences", ajoute Christian Gravel.

En 2015, le département des Alpes-Maritimes avait supprimé les cartes de vœux pour les élus. Économies réalisées : 70 000 euros.       

Du rab sur le Lab

PlusPlus