Cette référente locale qui s'est abstenue lors du congrès LREM (mais qui adore Castaner)

Publié à 16h02, le 18 novembre 2017 , Modifié à 11h26, le 26 décembre 2017

Cette référente locale qui s'est abstenue lors du congrès LREM (mais qui adore Castaner)
Sacre de Christophe Castaner. © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Image Loïc Le Clerc


Christophe Castaner est donc le premier délégué général de LREM. Ce samedi 18 novembre, le candidat unique a été élu à l'unanimité des présents moins deux abstentions, a précisé le parti dans un communiqué.

Deux abstentions ? Non, non, non. Christine Jagueneau, référente LREM pour le Loir-et-Cher, assure avoir voté "contre". Contactée par le Lab, elle raconte :



Nous avions tous un carton en main avec une face verte et une face rouge, j'ai présenté la face rouge. Je n'avais pas de face 'neutre', voyez-vous. On nous a présenté ce carton comme étant un vote pour ou contre, clairement. C'est ce que, personnellement, j'avais compris.

Au Monde, la direction de LREM s'est expliqué :



Quand il y a un seul candidat, c’est compté techniquement par l’huissier comme une abstention. Libre ensuite aux votants d’exprimer la raison de leur choix et d’utiliser les mots qu’ils veulent.

Mais n'allez pas croire non plus que Christine Jagueneau a voté contre Christophe Castaner. Au Lab, elle assure trouver que, "à titre personnel", le nouveau numéro 1 de LREM est "le meilleur candidat possible pour ce rôle, il en a la légitimité, les compétences, et il a la capacité à rassembler et à redonner l'élan".

Ce carton rouge n'est donc pas un vote contre "Casta", mais "concerne le manque de temps et de possibilité pour qu'il y ait d'autres candidats".

Christine Jagueneau n'est pas une inconnue à LREM. Elle est une sorte de softi-frondeuse, pour preuve cet article-là, celui-ci ou encore celui-là. Le 8 juillet dernier, jour de la convention du parti où ont été présentés les statuts "prémâchés", selon son expression, la référente du 41 demandait déjà "du temps pour faire des amendements", en vain. Puis, elle a cosigné une tribune dans L'Opinion pour demander une "plus grande démocratie participative" à LREM. En vain.

En attendant, Christophe Castaner occupera ce poste de délégué général pour un mandat de trois ans, ce qui n'est pas pour déplaire à Christine Jagueneau.

LIRE AUSSI SUR LE LAB

Élection du candidat unique Castaner : le député PCF Stéphane Peu dénonce un "vote soviétique"

Du rab sur le Lab

PlusPlus