Chef de parti et toujours membre du gouvernement, Christophe Castaner assure que son sort n’est pas encore tranché

Publié à 20h40, le 18 novembre 2017 , Modifié à 20h43, le 18 novembre 2017

Chef de parti et toujours membre du gouvernement, Christophe Castaner assure que son sort n’est pas encore tranché
© Montage le Lab via France 2
Image Amandine Réaux


Peut-on, dans le *nouveau monde*, être chef de parti *et en même temps* membre du gouvernement ? La question se pose officiellement depuis ce samedi 18 novembre. Christophe Castaner, seul et unique candidat, a été élu délégué général de La République en marche, alors qu’il est toujours ministre, plus précisément porte-parole du gouvernement et secrétaire d’État aux relations avec le Parlement.

Invité du 20 heures de France 2, l’homme aux multiples casquettes a assuré que son sort n’était pas encore tranché. Voici l’échange qu’il a eu avec Laurent Delahousse :



- Laurent Delahousse : Est-ce que ça va être tranché rapidement?

- Christophe Castaner : Bien sûr que ça va l’être.

- Laurent Delahousse : Ça l’est pas actuellement ?

- Christophe Castaner : Non, ça ne l’est pas aujourd’hui.


Au passage, Christophe Castaner a reconnu qu’il n’avait pas vraiment son mot à dire et que c’était au couple exécutif de décider de le garder ou non au gouvernement :

J’ai pas besoin de discuter. Vous savez, Emmanuel Macron et Édouard Philippe échangent sur ces sujets-là. Il appartient au président de la République et au Premier ministre de choisir. Ce sera certainement dans les heures, dans les jours qui viennent.

Christophe Castaner a précisé qu’il ne souhaitait "bien sûr" pas gardé tous ses postes. Il devrait (au moins) quitter sa fonction de porte-parole du gouvernement. Ce qui implique un remaniement ministériel avant le prochain conseil des ministres, mercredi 22 novembre.

Du rab sur le Lab

PlusPlus