Christian Estrosi nomme une anti-IVG et anti-mariage pour tous conseillère régionale à la Famille puis recule

Publié à 08h37, le 19 janvier 2016 , Modifié à 18h36, le 19 janvier 2016

Christian Estrosi nomme une anti-IVG et anti-mariage pour tous conseillère régionale à la Famille puis recule
Christian Estrosi © VALERY HACHE / AFP
Image Sylvain Chazot


Durant la campagne des régionales, Christian Estrosi avait été profondément choqué par les propos de son adversaire Marion Maréchal-Le Pen sur le planning familial. Devant la Manif pour tous, la tête de liste FN pour les régionales en PACA avait expliqué que, si elle était élue, elle supprimerait les subventions de la région au planning familial. Honteux, pour Christian Estrosi qui, en marge d'un débat télévisé, avait *offert* à l'élue frontiste l'autobiographie de Simone Veil, native de Nice et qui, avait rappelé le candidat LR, "s’est battue pour les femmes et le droit à l’avortement".

Mais ça, c'était durant la campagne des régionales.

Lundi 18 janvier, La Marseillaise nous apprend que le président de PACA a décidé de nommer conseillère régionale déléguée "en charge de la famille et de l’intergénération" Catherine Giner. Il s'agit, souligne le quotidien local, d'une "des figures de la Manif pour tous dans les Bouches-du-Rhône, dénonciatrice des 'dérives de la loi Veil' et des mouvements féministes".

[EDIT 11h08]

Au Lab, l'entourage de Christian Estrosi apporte cette précision : 

Cette dame est en effet en charge de la famille mais à la mairie de Marseille. Au Conseil régional elle sera en charge de l'intergénérationnel (le lien entre les générations) sous l'autorité de Georges Leonetti. Les engagements pris sur le planning familial, l'IVG, etc. par Christian Estrosi seront tenus. Il a été l'un des premiers maires à célébrer un mariage homosexuel. Lui et lui seul qui interviendra sur tout ce qui concerne la famille.

Fervente chrétienne, Catherine Giner est très engagée dans la lutte contre le mariage entre personne de même sexe, la PMA, la GPA et l'IVG. Pour elle, l'IVG pour cause d'anomalie sur le fœtus est "un permis de tuer et une interdiction de laisser vivre", rappelle La Marseillaise.

Catherine Giner a d'autres chevaux de bataille, comme le soutien aux réfugiés chrétiens.





Mais pas trop non plus. Le 20 septembre dernier, elle a par exemple écrit :

Le Christ n’a jamais demandé de succomber à la migration.

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus