Christiane Taubira explique pourquoi elle ne sera jamais une squatteuse de matinales

Publié à 09h39, le 19 juin 2015 , Modifié à 09h46, le 19 juin 2015

Christiane Taubira explique pourquoi elle ne sera jamais une squatteuse de matinales
© AFP

Christiane Taubira ne figure jamais sur le podium de notre classement des squatteurs mensuels des matinales. Et non, ce n’est pas une question d’horaires des matinales télés et radios ni une question de rareté de la parole ministérielle. Il s’agit plutôt d’une méfiance vis-à-vis des formats proposés.

Invitée de la matinale de BFM TV, chez Jean-Jacques Bourdin, ce vendredi 19 juin, la garde des Sceaux a expliqué sa présence peu fréquente dans les matinales, expliquant que ce format ne lui permettait pas "d’expliquer les choses" comme elle le souhaiterait :

"

Je n’ai pas un gout prononcé pour les émissions qui sont un peu catch catch (sic), un peu boxe. C’est le type même de la matinale. Il faut que ce soit extrêmement tonique. Donc on n’a assez peu de temps pour expliquer les choses.

"

Car Christiane Taubira préfère le temps long, la pédagogie, l'explication. Et la durée de l’interview de Jean-Jacques Bourdin, plus longue que les autres interviews du petit matin, lui convient mieux, ajoute la ministre. Qui développe :

 

"

Chez vous le créneau est plus large. Mais c’est vrai que venir à une matinale, réagir à l’actualité, à des commentaires, à des faits divers, alors que moi j’ai surtout le souci d’expliquer le contenu et le fond de la politique que je mène au ministère de la Justice.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus