Christophe Bejach, l'ex-conseiller d'Arnaud Montebourg condamné pour pédopornographie, ne travaille plus pour lui depuis trois ans

Publié à 12h44, le 05 janvier 2017 , Modifié à 12h53, le 05 janvier 2017

Christophe Bejach, l'ex-conseiller d'Arnaud Montebourg condamné pour pédopornographie, ne travaille plus pour lui depuis trois ans
Christophe Bejach et Arnaud Montebourg © Montage via AFP
Image Sylvain Chazot


L'équipe d'Arnaud Montebourg compte-t-elle dans ses rangs un homme condamné pour actes de pédopornographie en 2017 ? Depuis mercredi 4 janvier, la fachosphère en est certaine : Christophe Bejach, membre fondateur du think tank Terra Nova et ancien conseiller technique au ministère de l'Économie, serait dans l'équipe de campagne du candidat, et ce après avoir été condamné pour infraction sexuelle sur mineure (voir en fin d'article). Faux et archi-faux, rétorque-t-on du côté d'Arnaud Montebourg. Le candidat à la primaire de la Belle Alliance Populaire se dit même "sous le choc" après avoir pris connaissance des faits reprochés à Christophe Bejach, mercredi.  

Arnaud Montebourg condamne : 



Ce sont des actes répugnants, ignobles, qui doivent être condamnés avec la plus grande fermeté.

Contacté par le Lab, François Kalfon, directeur de campagne d'Arnaud Montebourg, dément tout lien récent entre Christophe Bejach et l'ancien ministre du Redressements productif, expliquant que l'intéressé a été conseiller technique à "l'imagination industrielle" jusqu'en janvier 2014.

Il est depuis décembre 2014 Directeur général des actions européennes de la société d'investissement Monument Capital Group Holdings LLC. L'annonce de sa venue a été faite en janvier 2015




De fait, Christophe Bejach a été nommé conseiller auprès du ministre par un arrêté du 25 mai 2012.




Au sein du cabinet ministériel, Christophe Bejach n'était pas n'importe qui. Il fut par exemple la "cheville ouvrière du sauvetage du groupe pétrochimique Kem One", en décembre 2013, comme le relate le journaliste de l'AFP Antonio Rodriguez dans son livre L'alternative Arnaud Montebourg (éd. Cherche Midi). Mais celui qui en juillet 2012, soit quatre ans avant les faits pour lesquels il a été condamnés, était décrit par L'Express comme "un compagnon de route" d'Arnaud Montebourg, ne figure cependant pas dans l'organigramme de campagne pour la primaire, contrairement à ce que relaie le fondateur du site d'extrême droite FdeSouche Pierre Sautarel.






Au Lab, François Kalfon précise :

Ma collaboration avec Arnaud Montebourg date d'un an et demi. À cette époque, il m'avait proposé d'être son futur directeur de campagne. J'étais donc en quelque sorte la tour de contrôle. Je n'ai jamais croisé ni entendu parler de Christophe Bejach.

Les faits reprochés à l'ancien conseiller sont graves. Selon le Daily Mail, l'homme de 53 ans a commandé des éléments de petite lingerie sur le site Amazon. Son but était d'organiser une séance de photos érotiques avec trois fillettes âgées de 8, 10 et 12 ans et portant ces sous-vêtements. Christophe Bejach reconnaît avoir voulu organiser cette séance photo. Il explique, en revanche, que la lingerie a été achetée pour sa petite amie.

L'ancien conseiller a été confondu par une policière qui s'était fait passer pour la mère des trois fillettes et à qui il avait décrit ses fantasmes sexuels.

La justice britannique l'a condamné à neuf mois de prison avec sursis pour infraction sexuelle sur enfant mineure et détention d'images pédopornographiques. Selon le site Court News UK, 60 images pédophiles, incluant des photographies de pénétration, ont été retrouvées dans l'ordinateur de Christophe Bejach. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus