Christophe Castaner ironise sur un "sondage" du patron des Jeunes socialistes qui veut savoir si le ministre "est un con"

Publié à 10h43, le 27 mai 2017 , Modifié à 10h43, le 27 mai 2017

Christophe Castaner ironise sur un "sondage" du patron des Jeunes socialistes qui veut savoir si le ministre "est un con"
Christophe Castaner © AFP
Image Sébastien Tronche


C’est ce qui s’appelle avoir de l’autodérision. Ou tout simplement une tentative de retourner une situation gênante à son avantage. Car il aurait pu laisser couler, mais vendredi 26 mai au soir, Christophe Castaner a préféré ironiser sur Twitter sur un message publié par le président des Jeunes socialistes qui demande à ses followers si le porte-parole du gouvernement "est un con".

Secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement et candidat aux législatives, Christophe Castaner a ainsi répliqué :

Le président des Jeunes socialistes a une question, assez élégante, pour vous ? Et seulement un retweet au bout de 15h. #AidonsLe

Benjamin Lucas, patron du MJS et candidat suppléant aux législatives à Amiens – qui a retiré sa candidature au profit d’un accord départemental entre le PS, EELV et le PCF - avait ainsi demandé via un sondage sur Twitter :

Pour m’aider à trancher cette question qui me taraude. Christophe Castaner est-il un con ?

A l’heure où nous écrivons ces lignes, après plus de 1700 votes, le non l’emporte pour l’instant à 60%, sûrement bien aidé par le message relayé par Christophe Castaner lui-même. Était-ce le but de la manœuvre ?

C’est tout ? Eh ben non. Car Benjamin Lucas ne s’est pas laissé démonter et a répondu au ministre proche d’Emmanuel Macron. Citant son tweet ironique, le socialiste a lancé, reprenant le même hashtag provocateur que le ministre :

Quand tu es membre du gouvernement mais que tu ne sers à rien si ce n’est raconter des bêtises, et que le soir tu t’ennuies. #AidonsLe

Ambiance. Et Benjamin Lucas d’assurer dans un nouveau message qu’il "assume", précisant le pourquoi de son "sondage" :

J’assume. Dire qu’un ministre qui justifie l’homophobie est un con, c’est même assez bienveillant à son égard.

Une référence à la défense de Gérald Darmanin par Christophe Castaner, qui s’est évertué à minimiser les positions anti-mariage pour tous du nouveau ministre de l’Action et des Comptes publics.

Du rab sur le Lab

PlusPlus